LE DIRECT
Dessin d'une machine volante

Les carnets de Léonard de Vinci, épisode 2 : "Les Médicis m'ont créé et m'ont détruit"

13 min
À retrouver dans l'émission

Diffusés sur France Culture en 1973, "Les carnets de Léonard de Vinci" s'intéressent aux œuvres inachevées et confidentielles du maestro italien.

Dessin d'une machine volante
Dessin d'une machine volante Crédits : Léonard de Vinci

Dans l'épisode précédent, nous avions quitté Léonard de Vinci en 1504, année où son père quitta pour toujours le monde terrestre. Dans les années qui suivent, Léonard partage son temps et ses activités entre Florence, Milan et Rome, au service tantôt de la seigneurie, tantôt des Français, les nouveaux maîtres du milanais et tout spécialement de Charles d'Amboise, gouverneur de Milan et tantôt au service de Julien de Médicis, frère du pape Léon X. 

Il est logé à Rome, au Belvédère, petit château de plaisance logé au sommet de la colline vaticane et reçoit 33 ducats d'or par mois. Julien lui fait installer un laboratoire et lui fournit des ouvriers. Léonard y fabrique des instruments mystérieux, malaxe diverses herbes, continue de couvrir ses feuilles d'écritures à rebours et de croquis. Il se faufile même à l'hôpital pour y disséquer de nouveaux cadavres. 

On l'accuse de sorcellerie. Une cabale se monte. Le Pape lui fait interdire l'entrée de l'hôpital. En même temps, Vinci se trouve obligé de vivre en compagnie d'une bonne moitié des artistes italiens qui se bousculent autour de lui. Ces derniers critiquent, intriguent pour obtenir des places auprès du Maestro. Raphaël est parmi les plus actifs. Michel-Ange est là également.

1515 : la date la plus célèbre de l'histoire de France, c'est la bataille de Marignan. François 1er est en Italie. Il rencontre Léonard de Vinci et lui propose de l'accompagner en France. Léonard ne dit ni oui ni non, et espère que l'Italie le retiendra, mais en 1516, Julien de Médicis, son dernier protecteur meurt.

Il écrit cette simple phrase :

Les Médicis m'ont créé et m'ont détruit. 

La même année, il accepte donc l'invitation du Roi de France, qui l'installe au petit château de Clos Lucé, en bordure de la ville d'Amboise. Léonard a 64 ans et il ne lui reste que trois années à vivre. À cette époque, il est permis de penser que ses principales réflexions concernent l'homme et son destin. En effet, il sort d'un pays meurtri par la guerre et voici comme notre espèce lui apparaît dans son ensemble :

On verra toujours sur la Terre des animaux qui combattent entre eux avec les plus grands dommages et souvent la mort pour chaque partie. Leur malignité n'a pas de bornes, leurs bras sauvages abattent les plus grands arbres de la forêt et pour obtenir leur nourriture, l'aliment qu'ils désirent, ils déchaînent la mort, les douleurs, les guerres, la dévastation sur toute chose vivante. Dans leur prodigieux orgueil, ils se lèveraient contre le ciel si le poids trop fort de leurs membres ne les retenait au sol. Rien, ni sur Terre, ni dessous, ni dans l'eau qui ne soit poursuivi, dérangé et abîmé par eux. Ils vont d'un pays à l'autre, et le corps de cette engeance devient la sépulture et le passage de tous les corps d'animaux vivants. Ô monde, comment ne t'ouvres-tu pas pour précipiter dans les profonds abîmes et ne plus montrer à la lumière un monstre si cruel et si impitoyable ? Léonard de Vinci

Pour aller plus loin, réécoutez notre Grande Traversée estivale  consacrée à Léonard de Vinci par Emmanuel Laurentin et Adèle Van Reeth :

Première diffusion le 24/04/1973

Adaptation : Jean Anglade

Interprètes : Michel Bernardy, Gisèle Touret, Nicole Merouze, Robert  Martin, Christiane Carpentier, Pierre Mascaro, André Remaut, Jean-Pierre  Olivier.

Anglade, Jean (adaptation) ;  Interprète,  ; Interprète, Touret,  Gisèle ; Interprète,  Merouze, Nicole ; Interprète, Martin, Robert ;  Interprète, Carpentier,  Christiane ; Interprète, Mascaro, Pierre ;  Interprète, Remaut, André ;  Interprète, Olivier, Jean Pierre

L'équipe
Coordination
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......