LE DIRECT
Du bonheur
Épisode 5 :

Le désir

25 min
À retrouver dans l'émission

Comment terminer ce feuilleton dédié à Goliarda Sapienza sans revenir sur l’œuvre : L’Art de la joie et en particulier au personnage de Carmine, véritable « amant de Lady Chatterley » sicilien. Plaisir de la chair et désir de liberté.

Du bonheur
Du bonheur Crédits : Jonathan Blackham / Cultura Creative - AFP

Textes choisis et présentés par Frédéric Martin Réalisation : Laurence Courtois Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière

Certains écrivains ont le pouvoir de changer la vie de leurs lecteurs. Goliarda Sapienza  est de ceux-là. Née en 1924 en Sicile dans une famille anarcho-socialiste (son père, avocat syndicaliste, fut l’animateur du socialisme sicilien jusqu’à l’avènement du fascisme sa mère, Maria Giudice,  est une figure historique de la gauche italienne), Goliarda Sapienza  reçoit pendant son enfance une éducation originale, qui lui donne très tôt accès aux grands textes philosophiques, littéraires et révolutionnaires mais aussi à la culture populaire de sa ville natale, Catane. Durant la guerre, à seize ans, elle entre à l’Académie d’art dramatique de Rome. C’est le début d’une vie tumultueuse. Elle connaît très rapidement le succès au théâtre et devient proche de Visconti, avant de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture. S’ensuivent des décennies de recherches et de doutes pour construire une œuvre magnifique, flamboyante, tout entière dédiée à la recherche de la liberté dans une société lacérée par les guerres, les traditions et les idéologies. Mais ces textes baroques écrits par une femme insoumise laissent les éditeurs italiens perplexes. Et c’est dans l’anonymat que Goliarda Sapienza  meurt en 1996, laissant derrière elle un ensemble de manuscrits alliant le roman, la poésie, le théâtre et le journal intime. Elle ne trouvera la reconnaissance qu’après sa mort, en 2005, avec l’immense succès en France de son roman L’Art de la joie . Depuis, ses livres sont progressivement découverts dans toute l’Europe et sont devenus des classiques en Italie. À travers ces pages arrachées à Goliarda Sapienza ,  l’occasion est donnée pour la première fois en France d’entendre son œuvre dans sa globalité, de comprendre le parcours extraordinaire d’un esprit libre.

Cette sélection est faite et présentée par Frédéric Martin , éditeur des œuvres complètes de Goliarda Sapienza  aux éditions Le Tripode.

Avec :
Norah Krief (  Modesta)
Eric Genovese  (Carmine)
Prise de son, montage, mixage : Emmanuel Armaing, Claude Niort Bruitage : Bertrand Amiel Assistant à la réalisation : Félix Levacher

« L’art de la joie » de Goliarda Sapienza  est paru aux éditions « Le Tripode »
Rediffusion de 2015

Bibliographie

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......