LE DIRECT
Sylvia Plath en 1961
Épisode 1 :

La vie en sonnets et sextines

24 min
À retrouver dans l'émission

"Je ne peux me contenter du travail colossal que représente le fait simplement de vivre".

Sylvia Plath en 1961
Sylvia Plath en 1961 Crédits : Photo Researchers - Getty

Proposées par Béatrice Leca
Réalisation Michel Sidoroff
Conseillère littéraire: Emmanuelle Chevrière

"Je ne peux me contenter du travail colossal que représente le fait simplement de vivre. Oh non, il faut que j’organise la vie en sonnets et sextines, procure un réflecteur verbal à l’ampoule de soixante watts que j’ai dans la tête." C’est ce que notait Sylvia Plath dans son journal le 14 mai 1953. Sa vie était inséparable de l’écriture (poèmes, journaux, romans, nouvelles, contes). Née en 1932 à Boston, Sylvia Plath s’est suicidée trente ans plus tard à Londres. De cette vie qu’elle aura traversée comme une comète, elle a laissé une évocation majeure dans des écrits fondés sur son expérience douloureuse des conflits intérieurs. La plupart d’entre nous connaissent La Cloche de verre , roman autobiographique qu’elle a écrit juste avant sa mort et qui décrit son expérience de la dépression et de l’internement psychiatrique dix ans auparavant alors qu’elle était encore étudiante dans le Massachussetts. Ce livre, s’il est devenu l’icône de toute une génération, ne doit pas faire oublier la poésie de Sylvia Plath, ses nouvelles, ses contes et ses journaux dont l’intensité et l’actualité ne laissent pas de surprendre.

Avec :
Elodie Huber, Flora Brunier, Stéphanie Schwartzbrod, Nicolas Struve
Prise de son montage et mixage : Stéphane Demon et Pierre Henry
Assistant à la réalisation : Guy Peyramaure

Les extraits de ces pages arrachées sont tirés du volume Quarto Sylvia Plath , œuvre publiée par Gallimard en 2011 dans la traduction de Christine Savinel  et Audrey Van de Sandt La cloche de détresse est traduite par Michel Persitz  (traduction révisée sous le titre la cloche de verre par Audrey Van de Sandt  pour l’édition 2011 de Gallimard
Les poèmes de Ted Hughes  à Sylvia Plath  ont paru sous le titre Birthday letters chez Gallimard en 2002
Les poèmes de Sylvia Plath  chez Gallimard dans la traduction de Valérie Rouzeau  et Françoise Morvan

Rediffusion de Avril 2013

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......