LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Rien ne s'oppose à la nuit 4/10

23 min
À retrouver dans l'émission

Adaptation Louise Loubrieu

Réalisation Juliette Heymann

Conseillère littéraire Emmanuelle Chevrière

"Après le suicide de sa mère, Lucile, Delphine De Vigan part à la rencontre des gens qui ont partagé sa vie. A partir des enregistrements de ces témoignages qu’elle retranscrit sur son ordinateur, de la collecte d’archives, de films, de cassettes, de photos, de son journal intime de petite fille et des écrits de Lucile, elle nous fait partager cette enquête au cœur de la mémoire familiale.

“Sans doute avais-je espéré que, de cette étrange matière, se dégagerait une vérité. Mais la vérité n’existait pas. Je n’avais que des morceaux épars et le fait même de les ordonner constituait déjà une fiction. Quoi que j’écrive, je serais dans la fable. ” (Delphine De Vigan)

Pour transposer ce roman en feuilleton radiophonique, j’ai essayé de recréer, comme un kaléidoscope, les voix souterraines qui tissent et accompagnent le récit de cette quête. J’ai tenté de faire exister les entretiens que l’auteur a menés dans sa recherche, ces films, ces archives, ces vieilles cassettes... Puis j’ai voulu faire entendre comment, au milieu de ce chantier d’écriture, surgissent des scènes et des personnages comme des réminiscences de la mémoire, aux frontières du réel et de la fiction.

“Je cherche un espace qui ne serait ni la vérité ni la fable, mais les deux à la fois.” (Delphine De Vigan)

Delphine De Vigan nous confie, à travers cette étrange matière, son questionnement sur la fragilité des êtres et le trouble bipolaire. Ce roman, qui commence au printemps 1954, est le récit des drames qui ont jalonné l’histoire de sa famille. Dans ce livre sur la transmission et les légendes familiales, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les ombres les plus secrètes, ce sont toutes nos vies, nos failles, et nos propres blessures qui résonnent avec force."

“ Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l'écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd'hui je sais aussi qu'elle illustre, comme tant d'autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. ” (Delphine De Vigan)

Louise Loubrieu

Episode 4 Avec

Johanna Nizard

Elsa Lepoivre de la Comédie Française

Et

Cécile Gérard (Liane)

Laurent Lederer (Georges)

Aurélie Nuzillard (Lucile)

Pauline Ziadé (Lisbeth)

Agathe Le Bourdonnec (Justine)

Lola Roskis (Solange)

Eléonore Franchet-Gérard (Violette)

Samuel Charle (Milo adolescent)

Brigitte Lecordier (Milo)

Thomas Sagols (Barthélémy)

Sophie Froissard (Violette adolescente)

Françoise Lebrun (Lisbeth adulte)

Sophie Daull (Justine adulte)

Et les voix de

India Hair, Agnès Proust, Marie Daude, Philippe Chaine et Ombeline de la Teyssonnière

Bruitage Sophie Bissantz assistée d’Elodie Fiat

Musique originale et piano Denis Chouillet

Equipe de réalisation Catherine Deréthé, Martin Delafosse , Louise Loubrieu

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan est paru aux éditions Jean-Claude Lattès

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......