LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cycle Poésie-Les Géants 3- Bernard Noël : « De La Chute des temps au Jardin d'encre »

58 min

Réalisation Claude Guerre

Enregistré le 14 Janvier 2011 à la Maison de la poésie

Les Géants – 3

Bernard Noël :

« De La Chute des temps au Jardin d'encre »

« Butor, Bauchau, Roubaud, Adonis, Jaccottet, Glissant, Dupin, Heidsieck, Jouffroy… La langue française possède de grands poètes héritiers de la présence fondamentale de la poésie. Leurs génies tissent le génie de notre langue. Ils font laboratoire. Ces jeunes énergies d’hommes de 80 ans explorent au jour d’aujourd’hui encore l’intense archipel de la langue créatrice des merveilles gratuites de l’esprit, de l’invention et de l’autonomie de l’ « homme être » dans notre temps esclave de la marchandise et de l’agitation. Nous devons écouter ces géants de notre temps, qui viennent aussi d’un autre temps, poètes de tous les temps. Ils sont vivants, secrètement souvent. Ils ne s’offrent pas facilement sauf à écrire et publier. Ils tendent vers nous les lumières que nécessite notre société pauvre de sa profusion. Ils disent de peu dans le surcroît d’information. Leurs écritures marquent le sens et le silence. Elles restent droites dans l’orgueil de la langue totale sans cessation. Elles continuent la mémorable course lente des hommes dans le cosmos. Elles érigent l’homme. Elles sont modernes. Nous offrirons notre scène chaque saison à quelques uns de ces géants de poésie. Et nous avons choisi d’ouvrir la Maison de la Poésie en janvier avec trois d’entre eux qui ont en commun le monde et ses représentations. Trois poètes fort éloignés dans les formes et les contenus qui permettent pourtant tous trois d’énoncer que la poésie est au centre du monde, qu’elle est « au-monde », qu’elle ne quitte pas le désir d’Orphée de résoudre l’énigme et la douleur par la quête de la beauté. »

Claude Guerre

Directeur de la Maison de la Poésie de Paris

Bernard Noël est né le 19 novembre 1930, à Sainte-Geneviève-sur-Argence, dans l’Aveyron. Les événements qui l’ont marqué sont ceux qui ont marqué sa génération : explosion de la première bombe atomique, découverte des camps d’extermination, guerre du Viêtnam, découverte des crimes de Staline, guerre de Corée, guerre d’Algérie... Ces événements portaient à croire qu’il n’y aurait plus d’avenir. D’où un long silence, comme authentifié par un seul livre, Extraits du corps, en 1958. Pourquoi je n’écris pas ? est la question sans réponse précise qui équilibre cette autre : Pourquoi j’écris ? devenue son contraire depuis 1969. Cet équilibre exige que la vie, à son tour, demeure silencieuse sous l’écriture, autrement dit que la biographie s’arrête aux actes publics que sont les publications.

Le Jardin d’encre est lu par Bernard Noël lui-même.

« Ce Jardin d’encre est un poème en cours d‘écriture depuis environ quatre ans. Il se compose d’une suite de séquences dont chacune compte sept parties, chaque partie étant composée de 17 vers. Ce poème est né de la tentative d’écrire des vers longs (16 à 17 syllabes), exercice auquel je ne m’étais jamais essayé et qui a bouleversé mon rapport à la “poésie”. La septième séquence est en cours. Mon désir est que la fin de ma vie décide de la fin de ce poème. » (Bernard Noël)

La Chute des temps est mis en voix par Anne Alvaro, Julie Pouillon et Claude Guerre. Les deux actrices réitèrent le défi mis en scène il y a deux ans dans le spectacle « Le Bleu du ciel » sur des textes de Georges Bataille et Bernard Noël. Elles disent le troisième mouvement de La Chute des temps, grand poème de Bernard Noël écrit en 1983, à l’unisson, le rendant à sa vraie nature de poème : musique des mots sens débarrassé de tous les naturalismes beauté de la langue passée à l’oralité.

Bibliographie sélective :

Le Jardin d'encre / El jardin de Tinta, L'Oreille du Loup (2008)

Ce Jardin d'Encre, Aencrages & Co (2008)

Du monde du chagrin de Jacques Roman, Paupières de terre (2006)

Le reste du voyage, Seuil (2006)

La vie en désordre, L' Amourier (2005)

Les Yeux dans la couleur, POL (2004)

Un trajet en hiver, POL (2004)

  • Prise de son : Bernard Le Gac

  • Montage et mixage : Sebastien Labarre

-Assistant de réalisation : Benjamin Hû

Retrouvez Michel Deguy, le 26 Février 2011, pour la suite et la fin de notre cycle Poésie

Intervenants
L'équipe
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......