LE DIRECT
Carte postale envoyée par Apollinaire à son amante Lou, durant le ère guerre mondiale

Apollinaire, Poèmes de la paix et de la guerre

24 min
À retrouver dans l'émission

Mort il y a tout juste cent ans, deux jours avant l’armistice, Apollinaire a laissé quantité de poèmes et de lettres, dont celles à Lou et à Madeleine, qui constituent un témoignage époustouflant sur la Grande Guerre. Un concert fiction composé comme un salut au « guetteur mélancolique ».

Carte postale envoyée par Apollinaire à son amante Lou, durant le ère guerre mondiale
Carte postale envoyée par Apollinaire à son amante Lou, durant le ère guerre mondiale Crédits : EFE/Newscom - Maxppp
  • Concert fiction

Christophe Hocké réalisation
Pauline Thimonnier dramaturgie
Caroline Ouazana Conseillère littéraire

En direct et en public du Studio 104 de la Maison de la radio de 20h00 à 22h00

Philippe Katherine chant
Bertrand Belin chant
Claire Vailler chant

Avec   François Loriquet, Emmanuelle Lafon, Julian Eggerickx

Mocke et Claire Vailler Musique originale
Lucas Henri et Nicolas Worms Arrangements  

Orchestre Philharmonique de Radio France
Bastien Stil direction

Le poète Guillaume Apollinaire est mort de la grippe espagnole il y a tout juste cent ans, le 9 novembre 1918, deux jours avant l’armistice. Engagé dans la Grande Guerre en 1914, envoyé sur le front en 1915, il est blessé par un éclat d’obus le 17 mars 1916 :
« Bombardement. Je lisais à découvert au centre de ma section, je lisais le Mercure de France, à 4h un 150 éclate à 20 m. Un éclat perce le casque et troue le crâne. »
Ecrivant sans relâche, même au cœur de la guerre, Apollinaire a laissé quantité de poèmes et de lettres, dont celles à Lou et à Madeleine, qui constituent un témoignage époustouflant sur la Première Guerre Mondiale. Le poète y révèle toute la complexité de sa personnalité et nous découvrons tour à tour sa force de caractère, ses obsessions, ses ambitions et ses paradoxes…
« Ah Dieu ! que la guerre est jolie »

Ce concert-fiction, musical et polyphonique, est composé comme un salut au poète le plus populaire de France, né à Rome d’une mère polonaise, naturalisé français en 1916. Il est pour toujours l’auteur de La Chanson du mal aimé, du Pont Mirabeau, de Calligrammes, des Poèmes à Lou si souvent mis en musique, et chantés.
Il est le « guetteur mélancolique »

Bibliographie

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......