LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cabinet de curiosités - Pour les pédants on a du matériel : Yannick Jaulin

1h
À retrouver dans l'émission

Une émission coproduite par France Culture et le Théâtre du Rond-Point, enregistrée en public au Théâtre du Rond-Point le 7 février 2011.

Réalisation : Christine Bernard-Sugy

Avec : François Marthouret, Marie-Eve Perron et Yannick Jaulin

*Depuis novembre 2009, France Culture et le Théâtre du Rond-Point vous proposent une émission mensuelle, Cabinet de curiosités - Pour les pédants on a du matériel, sur une idée originale de Jean-Michel Ribes, diffusée le samedi sur France Culture dans le cadre de Drôles de drames. Chaque mois, un écrivain nous ouvre les portes de sa bibliothèque insolite, nous proposant des textes cocasses, impertinents, drolatiques ou bizarres. Ce choix de textes est lu en public au Théâtre du Rond-Point. Pour découvrir ou redécouvrir une littérature décapante et savoureuse à travers le choix d'un auteur guidé par sa fantaisie. *

« Suis-je un conteur, un auteur, un acteur ? Je pourrais me définir comme un acteur qui fait des histoires »

« La colère qui m’a mis debout m’a fait tendre l’oreille et rendu complice de ceux qui, aux bords du monde, résistent aux dominants de tous ordres et nous font grandir à notre propre liberté. Ceux qui disent pour ne pas être *emmurés dans leur propre effroi. Ceux qui disent * pour témoigner du burlesque et du sublime. Dans ces livres, les mots pour nommer où je me suis glissé comme dans un duvet, moi, oiseau sans plumes, héritier d’une langue sans nom.

J’ai pioché dans O Brian l’irlandais ou Basile le sicilien, pétrisseurs d’une autre langue, mais aussi Gaston Miron le québecois, René Char ou Jean Echenoz, pour la liberté dont la leur témoigne. » Yannick Jaulin

*Yannick Jaulin *

Si à ses commencements le verbe était patoisant, le premier savoir-faire de Yannick Jaulin fut surtout de tendre l’oreille. Ce poitevin nomade, funambule de la langue a fait ses classes de conteur, adolescent, en collectant le parler régional, les contes, les chansons au sein d’un grand mouvement de culture. Il a depuis fait sienne cette phrase de Tolstoï : « Si tu veux parler de l’universel, parle de ton village ». En 1985, à 27 ans, il en fait son métier.

Gardant à l’esprit ce questionnement permanent : « Que et comment raconter aujourd’hui ? », il a d’abord écrit ses spectacles à partir des grands mythes et des contes collectés. Rabelaisien, poète, souvent accompagné de musiciens, il est très vite désigné comme le conteur Rock and Roll !

C’est Pougne-Hérisson, village des Deux-Sèvres, qui donne le nom au premier spectacle de la reconnaissance et c’est aussi là qu’il crée avec une équipe d’artistes et toute la population un festival festif et drôle Le Sacré Nombril... et le Jardin des histoires.

Ses compagnonnages artistiques : (Wajdi Mouawad complice d’écriture et avec qui il joue en tant que comédien, Frederic Faye directeur d’acteur) lui font opérer un virage beaucoup plus théâtral, écriture plus élaborée, dramaturgie plus complexe.

En 2000, il crée J’ai pas fermé l’oeil de la nuit... , puis Menteur, Terrien et enfin Le Dodo .

Il est à 52 ans, un singulier de la scène française, résistant aux classifications, mais reconnu par un large public.

www.yannickjaulin.com

*Pour assister à l’enregistrement en public le lundi 7 février 2011 à 18 h 00 : *

*L’entrée est libre ,réservation obligatoire par téléphone au 01 44 95 58 81 ou par Internet : * http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_evenement.cfm/91107-cabinet-de-curiosites.html

www.ventscontraires.net

Intervenants
L'équipe
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......