LE DIRECT

Chambre noire

58 min
À retrouver dans l'émission

Réalisation : François Christophe

Rediffusion de 2011

Avec Marie-France Pisier, Mohamed Rouabhi, Caroline Breton, Robinson Stevenin, Antoine Gouy, Laure-Lucile Simon

Chambre noire « Le ver est dans le fruit.

Le fruit sec d’une famille vaguement milanaise de la grande bourgeoisie qu’incarnent la figure omnipotente et brutale de Carlo, le père celle, hagarde et snob, de Marie-Matilda, la mère et celle enfin, mimétique et creuse, d’Antonino, le fils aîné, héritier virtuel de la holding familiale.

Il y a aussi, il y a surtout, Anastasia et Aurélien, les cadets jumeaux de la famille, qui, eux, « n’en sont pas ».

Pathétique, Aurélien s’est enfermé dans sa chambre et n’en veut plus sortir, sauf à changer de famille et de monde par la seule puissance de la Poésie – tandis que, telle Antigone rôdant dans les couloirs du palais, l’ardente et inflexible Anastasia veille et résiste de tout son mépris.

D’une résistance aussi désarmée, quelle autre issue espérer que le plus flamboyant désespoir ?

Le Poème est dans le cri. »

Claude Lucas

Né en 1943, Claude Lucas passe son enfance à Saint-Malo. Une adolescence perturbée lui vaut de devenir un spécialiste précoce de l’enfermement, statut dont il rend compte avec un rare bonheur dans Suerte, l’exclusion volontaire (Plon, Terre Humaine), un premier ouvrage onirique rêvé par 40° à l’ombre dans les prisons d’Espagne. (Il peut être avisé de signaler que le héros se voit décerner le prix France Culture pour ce cauchemar littéraire.)

Après quelques années de convalescence, le héros, toujours lui, écrit Chemin des Fleurs (Flammarion), nouvelles où les symptômes de la maladie qui le mine (doute existentiel) sont désormais clairement identifiables, suivi d’Amor mío (Jacqueline Chambon/Actes Sud), correspondance carcérale à sa femme produisant sur un lecteur non averti un curieux effet de réel.

Claude Lucas se fait par la suite interner sur l’île d’Ouessant qui sert notamment de cadre à l’inaction de Ti kreiz, son dernier opus (P.O.L), dont un critique inspiré ne craindra pas de dire qu’« avec ce kouign-roman nous en avons pour notre argent » (Magazine littéraire n° 499).

On peut ajouter à ce synopsis, pour l’étoffer un peu, que le héros écrit régulièrement pour France Culture des pièces radiophoniques bizarrement cohérentes, textes témoignant s’il en était besoin de la vertu thérapeutique des ondes hertziennes.

Nota bene : Toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé ou se risquant à lui ressembler pour in exister à son tour ne saurait être que fictionnelle.

Création musicale : Yann Ferry

Prise de son, montage et mixage : Marie-Thérèse Ferrand, Jehan Richard Dufour, Bernard Laniel et Xavier Lévêque

Assistante à la réalisation : Clémence Gross

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......