LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sièges rouges d'un théâtre

"Comment faire disparaître une ombre" de Pierre Senges

58 min
À retrouver dans l'émission

"Voici une fable écrite d’après une histoire fausse, enfin pas tout à fait fausse puisqu’on y trouve Madame de Sévigné, Molière, Armande et Madeleine Béjart, et quelques autres figures historiques. Seulement, il a fallu donner à chacun une place différente et tricher avec la chronologie"

Sièges rouges d'un théâtre
Sièges rouges d'un théâtre Crédits : pidjoe - Getty

Nicolas Fougerolles, Surintendant des Finances, inspiré par le très authentique Nicolas Fouquet, est, comme son modèle, un jeune homme brillant mais un tantinet frauduleux, poursuivi par le ministre Colbert, menacé par la justice, visé par les foudres du roi.        
Pour échapper au danger, il compte bien utiliser un stratagème, confiant dans la devise selon laquelle le monde est un théâtre. Il sera peut-être possible de tirer profit d’une vieille métaphore. Ça tombe bien, la chance semble être avec lui : la fiction convoque aussi le personnage de Torelli, il gran stregone, créateur de machines théâtrales. On le dit capable de tout.        
Pas question de vous dévoiler la fin, bien sûr, on l’ignore encore. » 

P. Senges

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana Avec
Laurent Lederer  (L’annonceur) , Dominique Bettenfeld   (Tenon, machiniste), Brice Hillairet   (Mortaise, machiniste), Hervé Furic    (Fougerolles, sur le modèle de Nicolas Fouquet), Jean-Paul Bezzina  (Giacomo Torelli, ingénieur), Laurent Cléry  (Jean-Baptiste Colbert), Laurent d’Olce   (Jean- Baptiste Poquelin, dit Molière), Clément Lagouarde   ( Charles de Batz de Castelmore, Comte D’Artagnan) , Évelyne Guimmara   ( Madame de Sévigné ), Marie Heck Mosser   (Marguerite, Servante), Rebecca Stella   ( Armande Béjart), Catherine Tartarin   ( Madeleine Béjart)
Bruitage : Bertrand Amiel
Equipe de réalisation : Valérie Lavallart, Emmanuel Armaing, Romane Chibane 

Pierre Senges né en 1968, est depuis 2000 l’auteur de plusieurs romans ou récits, pour la plupart publiés aux éditions Verticales – dont Veuves au maquillage (2000, prix Rhône-Alpes), Ruines-de-Rome (2002, prix du Deuxième Roman), La Réfutation majeure (2004, Folio Gallimard 2006), Fragments de Lichtenberg (2008).
Certains ouvrages ont été écrits en collaboration avec des dessinateurs, comme Les Carnets de Gordon McGuffin (avec Nicolas de Crécy, Futuropolis, 2009) ou Cendres des hommes et des bulletins (avec Sergio Aquindo, Le Tripode, 2016). Achab (séquelles), publié en 2015, a obtenu le prix Wepler. Il est aussi l’auteur de fictions radiophoniques pour France Culture, France Musique et France Inter, dont Un immense fil d’une heure de temps (Grand Prix sgdl de la fiction radiophonique), Le Ring, d’après Richard Wagner (interprété par Éric Caravaca avec l’orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Alan Gilbert), et Étranges murmures à l’hôtel Larigov, créé en 2016 par Michel Vuillermoz (récitant) et Thomas Ospital (orgue) à l’auditorium de Radio France.
Il reçoit en 2007 le Prix sacd Nouveau Talent Radio.
Il a écrit également des textes pour la scène (Façons, contrefaçons, créé à Rome en 2012 ; Dialogue de Bouvard et Pécuchet, copistes, lu au Théâtre du Vieux Colombier) – et des livrets, dont Opera (forse), sur une musique de Francesco Filidei, et Sopranic Fantaisie, mis en musique par David Chevallier.
Il a été pensionnaire à l’Académie de France à Rome (Villa Médicis) en 2012-2013.

Bibliographie

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......