LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Correspondance et poèmes" (1914-1915) d'August Stramm

1h
À retrouver dans l'émission

Soirée spéciale guerre Enregistrée en public au Théâtre national de la Colline, le 27 octobre 2008 - coproduction France Culture et Théâtre national de la Colline. Lecture dirigée par Alain Françon. Réalisation de Blandine Masson. Traduction de Huguette et René Radrizzani. Avec Sami Frey, Christiane Cohendy, Michaël Lonsdale, Jérôme Kircher et Dominique Valadié. France Culture et le Théâtre national de la Colline s'associent pour présenter cette soirée consacrée au poète August Stramm. La correspondance et les poèmes sont au coeur de cet enregistrement public, que France Culture diffuse le 15 novembre en 2 parties, dans le cadre d'une semaine sur la guerre (retour sur la guerre 14-18 mais aussi interrogations sur les guerres contemporaines à venir.) Le cas d'August Stramm nous intéressait particulièrement : cet inventeur de la poésie moderne, contemporain de Schöenberg, Berg pour la musique, Kandinsky pour la peinture et de Georg Trakl pour la littérature, trouva tardivement son style en 1912 et devint le poète attitré de la revue « Der sturm », la tempête, fondée par Herwath Walden, juste avant de tomber sur le front russe, le 1er septembre 1915 à Horodec (G.Trakl se donnera la mort en novembre 1915 après avoir assisté aux horreurs de ce même front). Stramm n'était pas un simple soldat : il commandait un bataillon, avait reçu plusieurs distinctions militaires et n'avait pas manqué de courage tout au long de son engagement dans cette guerre. Le commandant de bataillon Stramm refusera d'ailleurs l'aide de Walden qui avait obtenu l'autorisation de le faire exempter, et a fait preuve d'un courage exemplaire et d'un sens de l'honneur peu commun. Du 20 août 1914 au 25 août 1915, il a laissé une impressionnante correspondance adressée à Herwath et Nell Walden et à sa femme, Else. Cette correspondance qui sera lue par Michaël Lonsdale et Dominique Valadié, est plus qu'un témoignage sur l'horreur de la grande guerre. C'est le regard porté par un écrivain sur un monde qui n'appartient plus qu'à la mort et à la l'épouvante. Il communique à ses amis très explicitement son sentiment d'avoir quitté le monde des vivants et la civilisation pour partager cette solitude incommunicable des hommes qui tombaient les uns après les autres, dans les marécages, la boue, le froid, la désolation : « Je vis en étant mort » écrit Stramm, « nous ne sommes plus que des mottes d'argile ». L'expérience de la grande guerre nous est ainsi transmise par un Allemand, officier mais aussi intellectuel, poète, engagé dans l'aventure moderne de la langue, en particulier, l'expressionnisme. La correspondance accompagnée des poèmes réunis sous le titre « Gouttes de sang », écrits au même moment sont issus directement de l'expérience physique, émotionnelle de Stramm. Poèmes de mort, de destruction, syncopés, brefs : la langue en lambeaux, dans la proximité des corps déchiquetés. Correspondance à Herwath et Nell Walden et à Else lue par Michaël Lonsdale, Dominique Valadié, Jérôme Kircher et Christiane Cohendy. Poèmes « Gouttes de sang » lu par Sami Frey. « Le dernier » lu par Christiane Cohendy. « Pour Stramm, les sons ne sont pas une simple ornementation de la parole : ils en sont la source, ont en eux-mêmes un poids, une couleur, une signification, de même que dans la peinture absolue, non figurative, les lignes et les couleurs ne sont pas de simples qualités, mais des essences, porteurs d'une dynamique et d'un sens. Cet art absolu n'est qu'une reproduction, « imitation de la nature », mais production. Il ne s'agit plus de capter le réel, mais de se fondre dans son mouvement. » René Radrizzani.

L'équipe
Production
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......