LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Frankenstein ou Le Prométhée moderne

58 min
À retrouver dans l'émission

Réalisation Michel Sidoroff

Tout commence à la villa Diodati, en Suisse, au bord du lac Léman. Durant le printemps et l’été 1816, la demeure est louée par Lord Byron, qui a pour compagnie John-William Polidori, son médecin et souffre-douleur. Non loin séjournent le poète Percy Bysshe Shelley et Mary Godwin sa maîtresse qui deviendra peu de temps après son épouse. Le couple rend de fréquentes visites à Byron, échangeant sur l’Art et les sciences. Au soir du 14 juin 1816, tous décident par jeu d’écrire chacun une histoire de fantômes. Très rapidement, Shelley ne donne pas suite et Byron ébauche un récit qui sera publié tardivement. Polidori aurait pour sa part inventé une histoire de dame à tête de mort, punie pour avoir regardé par le trou d’une serrure.

L’œuvre majeure résultant de cette soirée est Frankenstein, issu de la plume de Mary Shelley, tout juste âgée de dix-huit ans. Achevé le 17 avril 1817, le roman paraît le 11 mars 1818, chez l’éditeur John Murray et sans nom d’auteur, sous le titre Frankenstein ou le Prométhée moderne. Une référence de Mary au Prométhée délivré de son époux.

Le mois même de sa publication, Walter Scott déclare dans sa critique du Blackwood’s Edinburgh Magazine que le récit est habité par une « imagination poétique hors du commun ».

Véritable mythe moderne, Frankenstein ne cessera d’être adapté, notamment au cinéma avec les deux chefs-d’œuvre de James Whale : Frankenstein (1931) et La Fiancée de Frankenstein (1935). Réussites à l’écran qui sont à l’origine d’un malentendu : le maquillage de Jack Pierce et l’interprétation magistrale de Boris Karloff font oublier que, dans le roman, la créature est douée de raison et s’exprime parfaitement.

Récit riche en niveaux d’interprétation, qui anticipe sur bien des points la psychanalyse, Frankenstein est à la fois gothique, naturaliste et d’une surprenante modernité. Comme le déclare Francis Lacassin : « Mary Shelley se plaçait aux antipodes du roman terrifiant traditionnel et inventait un des premiers romans de science-fiction ».

Frankenstein ou Le Prométhée moderne Avec

Philippe Weissert (Victor)

Pierre Val (Clerval)

Daniel Krellenstein (La Créature)

Marc-Henri Boisse (Krempe)

Jean-Pierre Moulin (le père de Victor)

Nathalie Blanc (Elisabeth)

Véronique Lechat (Justine)

André Cazalas (L’aveugle)

Igor de Savitch (Le juge)

Luc Cendrier (Ernest)

Evelyne Guimmara (La mère)

Pierre-Yves Desmonceaux (Le policier)

Enrico di Giovanni (L’aubergiste)

Marie Mosser (Agathe)

Franck Kronovsek (Félix)

Brigitte Lecordier (William)

Benjamin Penamaria (Le valet)

Jean-Gilles Barbier (Walton)

Laurent Orry et Gregory Quidel (Les marins)

Catherine Artigala (La mégère)

Et Myren Astrée , Alexandre Borras , Guillaume Bourboulon , Nicolas Buchoux , Jérôme Chappatte , Chloé Dabert , Gwenaëlle David , Sonia Floire , Laurent Larcher , Julien Lucas , Florence Payros , Marion Seclin , Nicolas Simon , Jean-Alain Velardo , Jérôme Wiggins , Gaël Zacks

Bruitage Patrick Martinache

Prise de son, montage et mixage Philippe Bredin et Cédric Chatelus

Assistant à la réalisation Guy Peyramaure

Adaptation Xavier Mauméjean

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......