LE DIRECT

La Guerre des mondes

59 min
À retrouver dans l'émission

Traduction intégrale de l’américain par Dominique Horellou-Bellon publiée chez Phonurgia Nova Editions.

Scénario d’Howard Koch d’après H.G Wells

Réalisation : Alexandre Plank

Composition et direction musicale : Quentin Sirjacq

Conseillère littéraire : Caroline Ouazana

Enregistrée le 21 Septembre en public au studio 105 de la Maison de la Radio.

En 1938, Orson Welles crée le Mercury Théâtre on the Air (Le Théâtre Mercury sur les ondes). Chaque semaine sur la CBS, il écrit, dirige, interprète et réalise une heure de production dramatique diffusée en direct avec sa troupe de comédiens, de musiciens et de bruiteurs. En faisant croire à des milliers d’auditeurs que le pays était la cible d’une attaque d’extraterrestres, La guerre des mondes suscite une véritable panique et marque profondément l’histoire de la radio.

77 ans plus tard, nous avons souhaité faire revivre ce grand moment radiophonique, en l’enregistrant de nouveau mais sous la forme d’un spectacle radiophonique

Nous avons donc confié à un réalisateur, Alexandre Plank, la re-création de la mythique Guerre des mondes.

Alexandre Plank a repris le scénario de Howard Koch , dont il nous offre une nouvelle version plus musicale que celle d’Orson Welles , associant à cette création le compositeur Quentin Sirjacq.

Cet enregistrement en public est pour nous un Hommage à Orson Welles , mais aussi un hommage à la radio, à son art de la réalisation, et à sa vitalité : on y verra comment un réalisateur d’une trentaine d’années peut s’emparer aujourd’hui de l’œuvre d’un pionnier de la radio. »

Blandine Masson, conseillère des programmes pour la fiction

LA GUERRE DES MONDES
LA GUERRE DES MONDES Crédits : Radio France

« En même temps qu'à La Guerre des mondes, mythe radiophonique fondateur, c'est à la radio elle-même que j'aimerais rendre hommage. La programmation en public de la Maison de la Radio me semble être une occasion propice à saluer, aux côtés du génie d'un homme, le génie d'un art. Celui de sa nature subtile et de ses coup d'éclats, de ses artifices et de ses bouts de ficelle, celui de la manière rusée dont il s'adresse au monde.

Accompagnés de sept musiciens et de six comédiens, nous reconstituerons au studio 105 la facétie de Welles à travers un ensemble de techniques qui ont fait l'histoire de notre pratique : du quatuor à cordes au sampleur, de la bande magnétique aux technologies numériques en passant par les bruitages, nous parcourrons une histoire qui, aussi mouvante soit-elle, s'est voulue depuis son origine capable d'agir et d'influer sur notre imaginaire pour rendre compte et transformer notre réalité. »

Alexandre Plank

Avec

Olivier Broche, Emmanuel Matte, Vladislav Galard, Maelia Gentil, Andréa Busque

Et les voix de : Elissa Alloula, Heidi Zada, Pauline Ziadé, Antoine Berry-Roger, Clément Bresson et Guillaume Marquet, Philippe Ciboulet

Musiciens

Anthony Capelli – synthétiseur analogique, percussions

Yoann Durant – saxophones,

Quentin Sircjacq – piano, claviers, percussions

Et le Quatuor Ellispe (Cordes)

Lyodoh Kaneko Premier violon

Youngeun Koo Second violon

Allan Swieton Alto

Florent Carrière Violoncelle

Bruitage : Bertrand Amiel

Equipe technique : Bruno Mourlan, Martin Delafosse et Jean-Benoit Têtu, Nicolas Slimani, Emma Duprat-Guyet

Assistante à la réalisation : Louise Loubrieu

Alexandre Plank a étudié la philosophie à l'Université du Bauhaus de Weimar et la dramaturgie à l'École Supérieure du Théâtre National de Strasbourg. ll travaille pour France Culture depuis 2009. Il y produit et réalise des fictions et des documentaires. En fiction, il a réalisé de nombreuses émissions à partir de textes français et étrangers, principalement axés autour de questions politiques et sociales (Love and Money de Denis Kelly, The Power of Yes de David Hare, Europe Connexion et Pulvérisés d'Alexandra Badea, Krach de Philippe Malone…) Il a également réalisé pour la chaîne plusieurs émissions en public, que ce soit au Théâtre de la Ville, au Festival d'Avignon ou au Palais de Tokyo (Griboïedov's Burning Blues avec le groupe Moriarty, Tokyo is on the air, une fiction participative pour les 50 ans de France Culture…

Quentil Sirjacq Né à Paris, a étudié le piano classique et jazz à Lahaye et au Mills Collège en Californie. Son éclectisme, l’amène à participer à divers projets allant de la musique improvisée à la musique contemporaine, de la composition de musiques de film à la composition pour la radio…Sa carrière solo a commencé en 2009 avec la sortie de son premier album “La chambre Claire” paru sur le label français Brocoli puis au Japon sur le label Schole. Suivront sur ce même label japonais la parution en 2013 de la musique du film « les beaux jours » (film de Marion Vernoux, avec Fanny Ardant) puis de son album « piano memories » en 2014. Depuis 5 ans, Quentin Sirjacq travaille et joue régulièrement avec Chris Hooson - le chanteur anglais du groupe Dakota suite - avec lequel il sortira en juin 2015 leur 3ème album.

Samedi prochain, le 7 Novembre, vous pourrez découvrir une autre facette de Orson Welles, en écoutant la Fiction "Orson Welles dans la ruelle d'or" de Jean-Paul Mougin !

La guerre des mondes également en son 3D sur le site NouOson :

80 ans après la diffusion de la pièce originale en son mono, cette nouvelle version a donné lieu à plusieurs expériences de spatialisation sonore live , à découvrir en son binaural et en 5.1 :

http://nouvoson.radiofrance.fr/fiction/la-guerre-des-mondes-en-live-et-en-3d



L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......