LE DIRECT

Les Petits Polars du Monde : Hématomes

58 min
À retrouver dans l'émission

Tout l’été, France Culture s’associe au Monde et à SNCF dans le cadre de la collection « Les Petits Polars du Monde ». Treize nouvelles inédites écrites par les meilleurs auteurs de polar français. Les nouvelles illustrées seront publiés par Le Monde et disponibles en kiosque chaque jeudi à partir du 13 juin. Certains de ces auteurs sont les lauréats du PRIX SNCF DU POLAR. Ces polars, adaptés pour la radio seront diffusés tous les samedis soirs à partir du 29 juin sur France Culture et présentés par François Angelier dans le cadre d’une émission spéciale consacrée au polar.

Les Petits Polars du Monde , retrouvez en kiosque dès le 5 septembre le texte intégral de la nouvelle Hématomes de Romain Slocombe avec des illustrations de Jean-Claude Denis.

Hématomes Réalisation Jacques Taroni

« Anne n’était pas revenue à Bar-le-Duc depuis son adolescence. Elle préférait oublier le passé. Mais, aujourd’hui, l’invitation est tentante pour la jeune sculptrice : pas question de refuser une résidence d’artiste en ces temps difficiles ! Hermann, le directeur du centre d’art, croit bien faire en lui proposant de déjeuner. Or, c’est une très mauvaise idée. »

Présentation du Monde

Avec

Luce Mouchel, Bernard Bloch, Noël Simsolo, Patrice Bornand, Sophie Bourel, Frédérique Antoine, Philippe Beautier, Adèle Jayle, François Copain

Bruitages : Frédérique Antoine

Prise de son, montage et mixage : Jean-Louis Deloncle, Mathieu Touren

Assistante à la réalisation : Pauline Ziadé

Né en 1953 à Paris, Romain Slocombe poursuit des études artistiques à la faculté de Vincennes puis aux Beaux-Arts. Dans les années 1970, il participe aux débuts du magazine

Métal hurlant . Très jeune, il s’intéresse au Japon et en particulier aux images bondage, en dessinant de jeunes infirmières asiatiques attachées, bandées et plâtrées, qu’on retrouve dans l’album érotique Prisonnière de l’Armée rouge ! publié en 1978 aux Humanoïdes Associés.

Il réalise aussi des couvertures pour la collection « Folio » chez Gallimard et signe, entre autres, deux albums avec Marc Villard, Cauchemars climatisés, en 1987, et Cité des anges , en 1989.

C’est la guerre du Vietnam qui lui inspire son premier roman graphique, Phuong-Dinh Express , en 1983, aux Humanoïdes Associés. À partir de 1992, Romain Slocombe s’oriente également vers la photo, puis la vidéo en 1995 en réalisant documentaires et court-métrages.

En 2000, il passe à l’écriture et entame une tétralogie romanesque avec Un été japonais (« Série noire » chez Gallimard). Viendront Brume de printemps, Averse d’automne (« Série noire », 2001 et 2003) puis, en 2006, Regrets d’hiver , aux Éditions Fayard. On y retrouve sa passion pour les Japonaises, la photographie érotique, les personnages loufoques, comme son héros Gilbert Woodbrooke, mais aussi l’histoire du Japon entre 1937 et la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il privilégie désormais la fiction policière et publie Envoyez la fracture ! dans la collection « Suite noire », en 2007 ou Mortelle résidence , au Masque.

Puis, en 2012, dans la collection « Les Affranchis », Romain Slocombe imagine une lettre de dénonciation avec Monsieur le commandant (NiL Éditions) en se mettant dans la peau d’un écrivain pétainiste. Cette invention d’un salaud majuscule lui vaut le prix Nice Baie des Anges. En 2012 également, on retrouve son personnage de Gilbert Woodbrooke dans Shanghai connexion , chez Fayard Noir, troisième volet de sa trilogie intitulée L’Océan de la stérilité . En septembre 2013 il publie au Seuil un roman d’espionnage situé dans les années vingt : Première Station avant l’abattoir .

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......