LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Image conceptuelle d’infonuagique mobile

"Quoi que Jean veuille" de Bertrand Leclair

57 min
À retrouver dans l'émission

"Julien Nivelle reçoit une demande d’amitié sur Facebook de son grand ami d’adolescence. Rien que de très banal, sinon que celui-ci est mort depuis 25 ans"

Image conceptuelle d’infonuagique mobile
Image conceptuelle d’infonuagique mobile Crédits : gremlin - Getty

Musicien professionnel mais parfois laborieux et dépressif, Julien Nivelle se serait bien passé de la confrontation avec un fantôme, en cette période désespérément âpre où il assiste impuissant à l’érosion de son couple, autrefois libertin. Alors qu’il s’interroge sur la relation de sa femme avec un universitaire rencontré au cœur des nuits parisiennes, un certain Jean Legrand lui envoie une demande d’amitié sur Facebook. Rien que de très banal, sinon que pour Julien, Jean Legrand est le nom de l’ami mort à l’âge du groupe et des émancipations joyeuses, un quart de siècle plus tôt. Et de fait, dès le contact établi via internet, Julien est bombardé de traces datant de leur adolescence commune : au fil des jours, Jean Legrand semble jouer à cache-cache derrière l’écran, distillant des vérités que lui seul peut connaître, employant toujours les expressions coléreuses et sauvages qui leur étaient communes vingt ans plus tôt, jugeant sans vergogne la carrière musicale de Julien. Plaisanterie de fort mauvais goût ? Supercherie, manipulation ?  Ou quoi ? Qu’est-ce qui a bien pu précipiter Julien Nivelle au-delà des mots et de la raison ? Dès la première scène enregistrée  dans un commissariat, c’est ce que prétend démêler a posteriori cette fiction hantée par une célèbre citation de Kafka dont on peut ici rappeler le cœur battant : « Ecrire des lettres, c’est se mettre nu devant des fantômes ; ils attendent ce moment avidement. Les baisers écrits ne parviennent pas à destination, les fantômes les boivent en route. C’est grâce à cette copieuse nourriture qu’ils se multiplient si fabuleusement. »

Réalisation : Michel Sidoroff

Avec Jérôme Quintard (Julien Nivelle), Peggy Martineau ( Mathilde Nivelle),Jean-Benoît Souilh (Robert Destrée), Marina Moncade et Eric Hémon (Les inspecteurs), Olivier Claverie (Maître Lecourneur), Elodie Vincent et Marc Léonian (Le couple de touristes)
Improvisations à la guitare sèche et à la guitare électrique - Stéphane Dahan Bruitage : Bertrand Amiel Conseillère littéraire : Caroline Ouazana Prise de son, montage et mixage : Olivier Dupré, Mathieu Touren Assistante à la réalisation : Léa Racine

Bertrand Leclair a publié une vingtaine de livres, romans ou essais, parmi lesquels L’invraisemblable histoire de Georges Pessant (Flammarion, 2010), Malentendus (Actes Sud 2013) ou Perdre la tête, paru en septembre 2017 au Mercure de France. Il est également l’auteur de nombreuses fictions radiophoniques depuis Les derniers jours de Paul Gauguin (France Culture, 2003).

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......