LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cycle Armand Gatti: Didascalie se promenant seule dans un théâre vide

2h
À retrouver dans l'émission

Dès les années 1950, Armand Gatti n'a de cesse, dans son théâtre, de s'échapper des conventions. Il ne s'agit pourtant pas d'un pur jeu formel mais de la certitude qu'il faut rompre avec le temps, l'espace, la psychologie tels qu'ils sont présentés sur scène, pour pouvoir accéder à des parcelles de vérité. Le fils de l'éboueur Auguste Gatti et de la femme de ménage Laetitia, qui a grandi dans un bidonville à Monaco, a découvert le pouvoir insensé des mots dans le maquis, en 1942, et la puissance du théâtre lorsqu'il devient résistance, dans un camp de travail, en 1943. Ceci n'est évidemment pas sans conséquence : il faut exiger du théâtre et de l'écriture qu'ils soient les armes d'un combat pour rendre "l'homme plus grand que l'homme". Pour cela, Gatti abandonne donc les référents classiques de l'écriture dramatique qui ne cessent d'amoindrir tout ce qu'il peut y avoir de démesuré dans l'aventure humaine. Il n'y aura plus de personnage mais des groupes ; plus de psychologie mais de la pensée et des intensités ; plus de temps linéaires mais des temps éclatés et différents qui convergent, etc. Car il s'agit, encore et toujours, de s'évader des déterminations pour ouvrir à la multitude infinie des possibilités, présentes à chaque seconde. Olivier Neveux *Didascalie se promenant seule dans un théâtre vide* Didascalie se promenant seule dans un théâtre vide pourrait être le manifeste théâtral de Gatti engagé, depuis les années 1990, dans une "Traversée des langages" : philosophique, scientifique, poétique... Ne plus s'en remettre à un seul langage, mais dans le quête de la vérité, les parcourir tous. Dès lors, la didascalie, dans l'attente d'un spectacle à venir, trace la voie de ce théâtre nouveau, sans personnage, sans psychologie. Une didascalie pour cerner ce qui, au carrefour de tous les possibles, tentera d'advenir, inédit, sur l'aire de jeu : la construction, par les mots, d'une cathédrale. Avec: Gérard Desarthe, Nathalie Cerda, Abel Aboualiten, Lara Marcou, Antoine Brugière, Catherine Tartarin, Didier Brice Bruitage: Alain Platiau Assistant réalisation: Cédric Aussir Réalisation: Myron Meerson**

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......