LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cycle Bernard-Marie Koltès (3/4) - "La marche" de Bernard-Marie Koltès

2h
À retrouver dans l'émission

Enregistré à Metz à l'Intégrale Koltès suivi de Les amis c'est l'Amour (entretiens avec Myriam Boyer et Hammou Graïa menés par Joëlle Gayot) Après les écrits de metteurs en scène, puis les rencontres autour d'Antoine Vitez proposées en 2008, cette année, France Culture proposait aux spectateurs du Festival d'Avignon des rendez-vous matinaux et quotidiens entièrement consacrés à la mémoire d'un grand écrivain, Bernard-Marie Koltès, mort en 1989 à l'âge de 41 ans. Au moment de sa disparition, son oeuvre dramatique comptait déjà six pièces publiées aux éditions de Minuit et beaucoup d'autres inédites, que l'on découvrit peu à peu ces dernières années. Le monde du théâtre le reconnut avec sa pièce La nuit juste avant les forêts écrite pour le comédien Yves Ferry et créée ici même à Avignon en 1977. Une reconnaissance qui arrivait bien tard, au bout de dix longues années d'écriture et qui se confirma avec les mises en scène de Quai Ouest, Combat de nègre et de chiens, Dans la solitude des champs de coton, par Patrice Chéreau. Bien avant d'être publiées, bien avant d'être mises en scène, les premières oeuvres de B.M. Koltès, L'Héritage et Des voix sourdes ont été diffusées sur Radio France Alsace et sur France Culture dès 1972. Et jusqu'en 1989, la radio lui est restée fidèle, enregistrant toutes ses pièces dans le « Nouveau Répertoire Dramatique » de Lucien Attoun, mais aussi de longs entretiens. Pour l'anniversaire de sa disparition, nous tenions à marquer notre présence, et notre fidélité à cette oeuvre, en imaginant un programme de rencontres, de lectures, et de rediffusions d'archives. Nous remercions d'avoir répondu à notre invitation, Stanislas Nordey, Hammou Graïa, Peter Stein, Georges Lavaudant et Myriam Boyer. Ils nous diront pourquoi et de quelle manière, l'oeuvre et l'existence de Bernard-Marie Koltès ont pris une si grande place dans leur vie artistique. Blandine Masson La marche Mise en scène Michel Didym Musique Sonia Wieder-Atherton Avec : Charles Berling, Romane Bohringer, Michael Lonsdale, Judith Magre Créée à Strasbourg en 1971, La Marche est une pièce à quatre personnages, inspirée du Cantique des Cantiques . « Long poème, cette pièce, à l'écriture ductile et conductible, s'étirant à l'infini sans jamais se rompre, laissant passer un courant d'émotions dont l'énergie fluctue sans cesse, du vulnérable à l'intense, de la lumière sombre à la lumière blanche. Fort subtiles, les didascalies se présentent ici sous la forme de notes détaillées dont le style fait écho à celui des répliques. Elles participent d'un même élan poétique, et de cette langue superbement sculptée qui caractérise le théâtre de Koltès. Langue aux papilles si sensibles que s'y goûtent toutes les saveurs du monde.(Daniel Leduc) Suivi de Les amis c'est l'amour par Joëlle Gayot Avec Myriam Boyer Est-ce parce qu'il lui portait chance ou parce qu'avec ses textes, Myriam Boyer déployait le meilleur de son talent ? Chaque fois que l'actrice a interprété des pièces de Bernard-Marie Koltès, elle a été particulièrement remarquée par la profession et le public. Prix de la critique pour le meilleur espoir dans la catégorie comédienne lorsqu'elle joue dans Combat de Nègre et de Chiens , sous la direction de Patrice Chéreau, à Nanterre-Amandiers en 1983. Nomination aux Molières pour son interprétation dans Roberto Zucco, en 1991, sous la direction de Bruno Boëglin. Prix de la meilleure comédienne, après sa prestation dans Le Retour au désert , dans la mise en scène de Jacques Nichet, en 1995. Trois rencontres entre une actrice et une écriture, qui, de toute évidence ont beaucoup en commun. La conversation avec Myriam Boyer, témoin des premières heures, et qui a connu Koltès de son vivant, nous permettra d'aller plus loin dans l'approche d'un auteur aujourd'hui mondialement reconnu et devenu littéralement mythique. Et Hammou Graïa Il a été l'ami, le pote. Celui à qui Koltès écrivait des cartes depuis les fins fonds de l'Amérique du Sud pour lui faire partager son enthousiasme devant les danseurs de capoeira, qu'il passait des heures à observer dans les rues des lieux où il séjournait. Hammou Graïa a très bien connu Bernard-Marie Koltès, il l'a aussi pratiqué comme acteur. En 1985, il joue Fak, sous la direction de Patrice Chéreau, dans Quai Ouest , au théâtre Nanterre. En 1986, il met en scène Tabataba , spectacle dans lequel il convoque un autre proche, Isaac de Bankolé. Ses paroles nous conduiront vers l'homme Bernard-Marie Koltès. Elles ouvriront également les portes des Amandiers, à cette époque déterminante où Chéreau propulsait Koltès au sommet de la gloire. Entretiens menés par Joëlle Gayot Remerciements à François Koltès pour l'ensemble de la programmation consacrée à Bernard-Marie Koltès.

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......