LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cycle Bernard-Marie Koltès (4/4)

2h
À retrouver dans l'émission

Douze notes prises au Nord (enregistré à Intégrale Koltès de Metz) Réalisation Jacques Taroni suivi de Le désir d'écrire, très vite avec Stanislas Nordey (entretien mené par Joëlle Gayot) Chargé de réalisation Pierre Willer Après les écrits de metteurs en scène, puis les rencontres autour d'Antoine Vitez proposées en 2008, cette année, France Culture proposait aux spectateurs du Festival d'Avignon des rendez-vous matinaux et quotidiens entièrement consacrés à la mémoire d'un grand écrivain, Bernard-Marie Koltès, mort en 1989 à l'âge de 41 ans. Au moment de sa disparition, son oeuvre dramatique comptait déjà six pièces publiées aux éditions de Minuit et beaucoup d'autres inédites, que l'on découvrit peu à peu ces dernières années. Le monde du théâtre le reconnut avec sa pièce La nuit juste avant les forêts écrite pour le comédien Yves Ferry et créée ici même à Avignon en 1977. Une reconnaissance qui arrivait bien tard, au bout de dix longues années d'écriture et qui se confirma avec les mises en scène de Quai Ouest, Combat de nègre et de chiens, Dans la solitude des champs de coton, par Patrice Chéreau. Bien avant d'être publiées, bien avant d'être mises en scène, les premières oeuvres de B.M. Koltès, L'Héritage et Des voix sourdes ont été diffusées sur Radio France Alsace et sur France Culture dès 1972. Et jusqu'en 1989, la radio lui est restée fidèle, enregistrant toutes ses pièces dans le « Nouveau Répertoire Dramatique » de Lucien Attoun, mais aussi de longs entretiens. Pour l'anniversaire de sa disparition, nous tenions à marquer notre présence, et notre fidélité à cette oeuvre, en imaginant un programme de rencontres, de lectures, et de rediffusions d'archives. Nous remercions d'avoir répondu à notre invitation, Stanislas Nordey, Hammou Graïa, Peter Stein, Georges Lavaudant et Myriam Boyer. Ils nous diront pourquoi et de quelle manière, l'oeuvre et l'existence de Bernard-Marie Koltès ont pris une si grande place dans leur vie artistique. Blandine Masson Nord La Famille des orties 12 Notes prises au Nord Mise en scène et interprétation par Stanislas Nordey « Plutôt que de parler du théâtre de Koltès j'aime à parler de ses théâtres. Et pour être encore plus précis des théâtres de ses opérations d'écriture. C'est en cela que le texte Douze notes prises au nord me touche au coeur. Il est une de ces topographies dont Koltès a le secret, lui qui oscille constamment entre le Nord (et il s'agit ici plus précisément encore du nord de Paris) et le Sud. Les théâtres, les lieux de l'imaginaire racontent l'écrivain plus que tout. Koltès voyage et écrit à partir de ces territoires. Le voyage dont il est question ici est à la fois un voyage lointain et c'est aussi le pays d'à-côté. Le Nord c'est cette portion de métro aérien entre les stations La Chapelle et Barbès Rochechouart au moment où la nuit envahit le boulevard en dessous et où le Sud, l'Afrique et l'Afrique du nord reconstitue un territoire autre au coeur du Nord. Tout Koltès est là dans cet entrebâillement d'un univers qui en laisse transparaître un autre...Le royaume des faux-semblants. J'ai choisi de lire Douze notes prises au nord pour témoigner de cela, cette extrême promiscuité, au coeur de Koltès, du Nord et du Sud. » Stanislas Nordey Suivi de Le désir d'écrire, très vite par Joëlle Gayot Inlassable défricheur des écritures contemporaines et grand lecteur de textes de théâtre, Stanislas Nordey, metteur en scène, ne pouvait pas passer à côté de l'oeuvre de Bernard-Marie Koltès. Dès 1992, il crée Tabataba , une courte pièce de l'auteur, quelques pages à peine qui sont emblématiques de son style et de son univers. Dix ans plus tard, il revient vers Koltès en tant qu'acteur et joue dans Quai Ouest , sous la direction de Jean-Christophe Saïs. L'aventure ne s'arrête pas là puisque le metteur en scène, outre de nombreuses lectures publiques de pièces de Koltès, signe un travail autour de Douze notes prises au Nord , texte sur le quartier de Barbès à Paris qui devait accompagner la mise en scène de Patrice Chéreau des Paravents de Genet.Avec Stanislas Nordey,nous circulerons dans les territoires koltésiens,en épousant les points de vue complémentaires de celui qui interprète et de celui qui met en scène. Entretien mené par Joëlle Gayot Remerciements à François Koltès pour l'ensemble de la programmation consacrée à Bernard-Marie Koltès.

À découvrir

Jacques Cartier : le voyage imaginé, 1534-1984 : 8/13 : -De l'utopie et de l'expérience des choses (1ère diffusion : 23/08/1984)
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......