LE DIRECT

Cycle Enzo Cormann"Mingus Cuernavaca" suivi de "Le dit de la chute"

2h
À retrouver dans l'émission

Mingus Cuernavaca Un jazz poem pour nonette de jazz et récitant d'Enzo Cormann et Jean-Marc Padovani Le 5 janvier 1979, Charles Mingus mourait à cinquante-sept ans d'une sclérose amyotrophique, à Cuernavaca, dans le décor mexicain de "Au dessous du volcan" de Malcolm Lowry. Les dernières heures du compositeur de "Me Myself and eye". Créé en 1992 au festival Banlieues Bleues, ce jazz poem, repris de nombreuses fois depuis, a été spécialement enregistré, à l'occasion du cycle consacré à Enzo Cormann, avec l'Orchestre National de Jazz (direction Franck Tortiller) et Jean-Marc Padovani. Texte publié aux Editions Rouge Profond, 2003. Avec les voix d'Enzo Cormann, Chloé Réjon, Laurence Huet Au saxophone Jean-Marc Padovani Avec les musiciens de l'Orchestre National de Jazz : Franck Tortiller, vibraphone Jean Gobinet : trompette Patrice Héral (percussions) Vincent Limouzin (marimba et vibraphone) Michel Marre (bugle et tuba) Jean-Louis Pommier (trombone) David Pouradier-Duteil (batterie) Eric Seva (saxophone) Yves Torchinsky (contrebasse) Réalisation : Marguerite Gateau Le dit de la chute tombeau de Jack Kerouac (1992-1969) Jazz poem de et par Enzo Cormann En 1957, alors que son roman "Sur la route" (qu'il aura mis près de dix ans à publier) commence à lui faire une réputation de poète coureur, bringueur, bourlingueur, provocateur... Jack kerouac signe un engagement d'un mois au Village Vanguard, fameux club de jazz new-yorkais. Attendu par un public généralement plus avide de scandale que curieux de poésie et de "prose spontanée", le poète et romancier tentera désespérément de noyer dans l'alcool son trac et sa désillusion. Ses prestations pathétiques, mêlant citations bibliques et préceptes zen, délires verbaux et confessions impudiques, appels à l'amour universel et autoapitoiement, laissèrent une impression de profond malaise aux trop rares spectateurs qui le regardèrent et l'écoutèrent comme l'homme trop seul et souffrant qu'il était. Profondément marqué dans sa petite enfance par la mort de son frère ainé, Gérard, âgé de 12 ans, considéré par la famille Kerouac comme un authentique génie, doublé d'un saint, Jack cherchera durant toute son existence à racheter cette disparition en endossant les habits du défunt, de toute évidence trop grands pour lui. Ce tombeau, ouvrage de fiction, s'inspire de ces deux éléments biographiques pour composer une façon d'oratorio introspectif, un jazz poem tant musical que verbal, méditation sur l'errance, l'écriture, la chute... Avec : Jean-Marie Machado (composition, piano) Jean-Marc Padovani (composition, saxophone ténor et soprano) Réalisation : Jacques Taroni

L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......