LE DIRECT

Cycle le drame Yougoslave ancien et nouveau - L'Epouse d'Hassanaga

1h59
À retrouver dans l'émission

Cycle de trois émissions 25 mars, 1er et 8 avril 2012, consacré à

l’écriture dramatique actuelle de l’espace culturel yougoslave

Proposé par Miloš Lazin

Cycle Le drame Yougoslave – Ancien et nouveau

Le théâtre et l’écriture dramatique de l’espace culturel yougoslave ont, dès le début de leur époque „moderne” (les années trente du XIXe siècle) tenté de mettre en scène le drame de la vie. Le drame des peuples mais aussi le drame d’individus, empêtrés dans leurs traditions, dans „l’air du temps”, dans le cadre géopolitique qui leur semble toujours imposé et étranger, sont au centre de cette écriture et de cette scène, qui essaient obstinément de comprendre, et de faire comprendre, l’homme et son monde, donné et possible.

En trois soirées et quatre pièces, France Culture présente quatre œuvres, inédites sur les scènes ou sur les ondes françaises, d’un classique de la littérature serbe et de trois prodiges de la génération grandie à l’époque de la destruction des dernières guerres (anti)yougoslaves.

L'Epouse d'Hassanaga de Ljubomir Simović

Traduit par Jozo Uvodić

L’histoire de ’’L’épouse d’Hassanaga’’ appartient au trésor de la poésie anonyme serbe du XVII siècle. Ce poème se transmettait oralement jusqu’au XVIII siècle, quand le grand réformateur de la langue serbe, Vouk Karadzitch l’a noté dans un recueil de la poésie populaire anonyme.Le poète Johann Wolfgang von Goethe a traduit ce poème en allemand. L’abbé vénitien Alberto Fortis l’a traduit en italien et Prosper Mérimée en français.

Le poète serbe Lioubomir Simovitch a écrit ce drame en 1973, empruntant le sujet de ce court poème médiéval. Dès son édition cette pièce a eu beaucoup de succès auprès des critiques et du public, notamment dans les milieux musulmans (surtout à Sarajevo et à Skopje). Le drame se déroulait dans une province de l’Empire ottoman, devenue l’Herzégovine d’aujourd’hui. L’auteur y raconte les moeurs de la population dans cette société musulmane et la vie quotidienne d’une femme dans sa famille.

Cette pièce a été jouée pendant une trentaine d’années sur toutes les scènes yougoslaves.

Le poète et dramaturge Lioubomir Simovitch est né à Oujitsé, à l’ouest de la Serbie, le 2 décembre 1935. Il a étudié à la faculté de Philologie de l’Université à Belgrade et est diplômé en histoire de la littérature yougoslave et en langue serbo-croate. Auteur d’une vingtaine de recueils de poésie et de quatre pièces de théâtre, il est l’un des plus talentueux et des plus importants poètes serbes contemporains. La sensibilité, la richesse du langage et l’humour caractérisent sa poésie. Inspirée par les traditions populaires (les légendes, les fables, les coutumes, les vieux monuments, les parchemins, les faits historiques), sa poésie est également ouverte aux scènes de la vie contemporaine.

Au début des années 90, Simovitch fut un des fondateurs et des leaders du Mouvement démocratique en Serbie (DEPOS), dont les objectifs étaient la destitution de Slobodan Milosevitch et de son régime, la démocratisation de la Serbie et son retour au sein de

l’ Europe.

Lioubomir Simovitch a reçu de nombreux prix littéraires. Ses poèmes et ses pièces de théâtre ont été traduits et édités en plusieurs langues, en éditions séparées, dans des anthologies et dans des revues littéraires.Il est membre permanent de l’Académie des sciences et des arts de Serbie.

Miloš LAZIN (1952) est metteur en scène et professeur d’art dramatique yougoslave. Il vit et travaille en France depuis 1989, où il dirige la compagnie Mappa Mundi. Il y monte les pièces de Slobodan Šnajder, d’Ivana Sajko, d’Asja Srnec-Todorović, comme sa propre adaptation d’un roman de Vidosav Stevanović (spectacle Hôtel Europe , CDN de Montluçon et de Limoges, 1996).

En même temps, il collabore avec différentes institutions culturelles françaises à la promotion de l’écriture contemporaine de l’espace culturel yougoslave, ainsi avec les éditions l’Espace d’un instant à Paris, le collectif artistique pluridisciplinaire Troisième bureau à Grenoble, l’Atelier européen de traduction à Orléans…

Il a écrit de nombreux articles et études sur le même sujet, comme sur la mise en scène européenne (thèse de doctorat à Paris 3 en cours), publiés en France, dans les pays issus de la Yougoslavie, en Allemagne, au Pays-Bas, en Algérie, aux États-Unis, au Canada…

Avec :

Mohammed Rouabhi : Hassanaga

Emmanuelle Meyssignac : L’épouse d’Hassanaga

Martine Chevalier : la mère D’Hassanaga

Pierre Baux : le Bey Pintorovitch

Evelyne Guimmara : la Mère Pintorovitch

Miglen Mirtchev : Enfendi Youssouf

Alain Fromager : Soulio

Thibault Vinçon : Moussa

Nicky Narbot : Housso

Guy Lamarque : Ahmed

Et Anna-Amélie Heintz et Lenka Luptakova

Bruitage : Sophie Bissantz

Prise de son, montage et mixage : Philippe Bredin et Bastien Varigault

Assistante à la réalisation : Chloé Mauduy

L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......