LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cycle Piemme - Le monde est tordu et parfois je dérape 2/2

1h59
À retrouver dans l'émission

...et parfois je dérape

Deuxième partie du cycle Jean-Marie Piemme

Production et réalisation : Alexandre Plank

Musiques, créations radiophoniques et sonores : Maya Boquet, Anthony Capelli, John Kaced, Dayan Korolic, Laurent Sellier

Avec : John Arnold, Jean Boillot, Laure Calami, Bénédicte Cerutti, Delphine Cognard, Laurent Conoir, Luc-Antoine Diquéro, Roland Gervet, Adeline Guillot, Jérôme Kircher, Philippe Lardaud, Magali Montoya, Julie Pouillon, Isabelle Ronayette, Assane Timbo

Prise de son, montage, mixage : Emilie Couet, Martin Delafosse, Manon Houssin, Bernard Lagnel, Claire Levasseur, Philippe Pallarès

Assistants : Lise-Marie Barré, Maya Boquet, Benjamin Hû, Pauline Ziadé

Jean-Marie Piemme s'approprie, transgresse et recompose. Mêlant l'actualité à l'autobiographie, le théâtre à l'hypothèse, la politique au fait divers, la poésie au mode d'emploi, ses écrits se présentent comme un enchevêtrement de lignes, un brouillamini volontaire et savant de sensations, de mondes, de personnages et d'idées. Sa plume traverse et investit les œuvres, les espaces et les époques : les tableaux de Bruegel, les pièces de Shakespeare, les paysages de rocailles et d'usines, les boites de strip-tease ou les cantates de Bach. Chaque rencontre resterait courtoise si elle était un prétexte ou un excès de tendresse. Mais Piemme écrit pour ausculter, pour lacérer, pour déterrer. Il met à jour des cicatrices, provoque des décryptages équivoques, façonne des juxtapositions inespérées, compose des lectures insoupçonnées. Les œuvres, les espaces et les époques renaissent par ses mots sous la forme de mythes saturés de notre monde, débordant de nos histoires, perclus de nos culpabilités, des nos violences et de nos bêtises. Une modernité obscène et irascible que parcourent des personnages furieux et obstinés, usés jusqu'à la corde ou libres de s'y perdre. Piemme fait feu de tout bois, de toutes formes, de toutes matières : mais pour incendier, toujours, le même fatras qu'est devenue notre réalité.

AP.

Pour ce cycle, j'ai voulu rendre compte de la pluralité de visages de Piemme, de la multiplicité des facettes de son œuvre et des formes de son écriture. La première soirée est une traversée de ses textes, de plusieurs de ses thèmes, de certains de ses motifs. Elle rassemble des travaux autobiographiques, théâtraux ou fictionnels dont l'écriture s'étale sur 20 ans. Pour la seconde soirée, Piemme rencontre les œuvres de Sophocle et de Shakespeare : pour s'y perdre, s'y fondre, s'y griser et y débusquer les failles, les dilemmes, les angoisses et les désirs souterrains de notre humanité.

Et parfois je dérape (amitiés.)
Plus belle, plus libre que moi - Ismène et Antigone partent à la recherche de leur père. Pour finir dans un bordel des faubourgs de Bruxelles. Avec Laure Calamy

Musique et création sonore : Dayan Korolic

Le Sang des amis Version radiophonique de la pièce montée par Jean Boillot en 2010 au NEST THEATRE. Antoine, Jules César et Cléopâtre sont mis sur écoute : l'histoire de leurs amours, de leurs angoisses et de leur débâcle réécrite par un chroniqueur fou.

Réalisation : Jean Boillot et Alexandre Plank

AvecJean Boillot, Laurent Conoir, Roland Gervet, Philippe Lardaud, Magali Montoya, Julie Pouillon, Isabelle Ronayette, Assane Timbo

Musique et création sonore : Laurent Sellier

Liens :

http://www.jeanmariepiemme.net/

http://www.nest-theatre.fr

L'équipe
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......