LE DIRECT

Cycle Thomas Bernhard - "Le neveu de Wittgenstein"

2h
À retrouver dans l'émission

Adaptation : Bernard Levy Avec : Serge Merlin Réalisation : Jacques Taroni A la demande de la succession Thomas Bernhard : "les oeuvres autobiographiques de Thomas Bernhard sont de nature fictionnelle et ne prétendent pas rendre compte de faits" « Dans Le neveu de Wittgenstein, Thomas Bernhard évoque son amitié avec Paul Wittgenstein, neveu du philosophe Ludwig Wittgenstein. Il s'agit d'une amitié essentielle et vitale qui rapproche deux hommes en conflit avec le monde, qui se retrouvent dans un hôpital viennois, l'un au pavillon de pneumologie, l'autre au pavillon de psychiatrie. C'est dans cette mise à l'écart du monde par la maladie que Thomas Bernhard prend conscience de la valeur et du caractère unique du lien qui l'unit à son ami Paul, « un vrai ami qui comprenait jusqu'aux escapades les plus folles de mon esprit », mais qu'il n'a pas eu la force d'accompagner dans les derniers instants de sa vie, « de peur d'être confronté directement avec la mort ». Avec ce texte, Bernhard rend hommage à son ami Paul, il lui écrit ce discours qu'il n'a pas prononcé sur sa tombe le jour de son enterrement. Lorsque j'ai lu la première fois ce roman, j'ai été étonné de l'immense tendresse et de l'émotion qui s'en dégagent. Je connaissais surtout le théâtre de Thomas Bernhard, sa férocité descriptive de la société autrichienne, la violence obsessionnelle de sa langue. Le neveu de Wittgenstein m'a révélé sa fragilité et sa profonde humanité que je percevais déjà, mais que je n'avais jamais aussi directement ressenties. Si le récit de l'amitié entre les deux hommes est une réflexion sur la solitude, la folie et la mort, il retrace aussi l'histoire de leur complicité par le biais d'anecdotes d'une drôlerie extraordinaire. Ce qui pourrait nous paraître violent et quelque peu morbide n'est pas l'effet d'une rage froide et gratuite mais l'expression d'un désarroi profondément humain, comme quelqu'un qui, après une crise, s'abandonnerait et nous laisserait entrevoir une autre part de lui-même. » Extrait de la note d'intention de Bernard Levy, adaptateur. Theatre-contemporain.net

L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......