LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Erotokritos de Vitzentzos Cornaros (1/1)

2h
À retrouver dans l'émission

Traduction : Robert Davreu Enregistré en public, le 17 décembre 2006, à la Maison des Cultures du Monde Si l'on trouve bien mentionné dans les bons dictionnaires l'Erotokritos comme l'oeuvre la plus accomplie de ce qu'il est convenu d'appeler la Renaissance crétoise et, au-delà, comme un des chefs-d'oeuvre fondateurs de la littérature grecque moderne, il est permis de s'étonner qu'il ait fallu attendre près de quatre siècles pour qu'elle soit traduite intégralement en français. Nous ne disposions jusqu'à présent dans notre langue que de traductions très fragmentaires, peu accessibles en librairie, ainsi que de travaux universitaires qui, pour remarquables qu'ils puissent être, s'adressaient à un petit nombre d'étudiants et de chercheurs spécialisés. Pourtant si l'Erotokritos est certes une oeuvre savante, c'est non moins une oeuvre populaire, connue de tous en Crète, lettrés ou non, dont de simples bergers peuvent psalmodier ou chanter des centaines, voire des milliers, de vers par coeur. Pour beaucoup ce fut le livre où ils apprirent à lire, quand toutefois ils apprirent, ce qui n'a pas toujours été le cas de tous, et la plupart, quoi qu'il en soit, l'ont reçu avant tout par transmission orale de leurs parents, qui le tenaient eux-mêmes de leurs parents (...). Il y avait urgence à traduire en notre langue cette chanson de geste ou ce roman de chevalerie, comme on voudra dire, d'une miraculeuse fraîcheur et d'une permanente actualité dans sa très savante naïveté. Robert Davreu Extrait de la préface à l'Erotokritos Cette traduction de l'Erotokritos par Robert Davreu a été réalisée dans le cadre de l'Atelier Européen de la Traduction/Scène Nationale d'Orléans, avec le concours de l'Union Européenne et le Centre National des Lettres La première traduction intégrale d'Erotokritos a été faite par Denis Kohler et publiée en mars 2006 aux Editions Zoé/Les Classiques du Monde . Avec: André Marcon (le poète), Emmanuel Lemire (Erotokritos), Juliette Roudet (Arétuse), Christiane Cohendy (Frosyne), Thibault Vinçon (Polydoros), Yves Fabrice (Le Roi), Olivier Martinaud (Le Héraut), Geoffroy Lidvan (Prince de Mythilène, Seigneur d'Egripos, Fils du roi de Byzance, Prince de Chypre), Julien Mouroux (Prince de Nauplie, Seigneur de Macédoine, Seigneur d'Axia), François Siener (Seigneur de Modon, Seigneur de Coron, Seigneur de Patras), Bernard-Pierre Donnadieu (Karamanitis, Le Crétois, Prince gouverneur de la Crète), Eric Challier (Tripolémos, Seigneur de Sklavounia), André Falcon (Pézostratos, conseiller du Roi), Renan Carteaux Musique originale: Gérard Siracusa Avec: Sophie Agnel (piano), Jean-Lou Descamps (Violoncelle), Gérard Siracusa (percussions), Eric Chalan (contrebasse)

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......