LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Heiner Müller (1929-1995) Des îles de désordre Cycle proposé par Jean Jourdheui (1/4)l

2h
À retrouver dans l'émission

Heiner Müller est mort il y a 10 ans, le 31 décembre 1995. Sa vie s'est déroulée sous « deux dictatures », celle du nazisme puis celle du socialisme de la République Démocratique Allemande. Lorsque se produisit la chute du mur de Berlin il était un auteur dramatique célèbre, non seulement à l'étranger (Europe, Etats-unis, Amérique latine, Japon) mais également dans son propre pays. Il acheva sa carrière d'auteur et de metteur en scène dans le théâtre de celui qui avait été la figure tutélaire de ses oeuvres de jeunesse : Bertolt Brecht. Ses derniers instants il les vécut dans un « théâtre hanté ». Il sut cristalliser sous une forme poétique cette expérience d'une « vie sous deux dictatures », c'est ainsi qu'il apprit à « regarder l'histoire dans le blanc des yeux » avec effroi mais sans pathos et parfois avec humour et sarcasme. Son oeuvre a aspiré en elle un siècle d'histoire européenne, le 20ème siècle : nazisme, stalinisme, décolonisation. Elle fut un sismographe de l'époque. Ce faisant elle a marqué une rupture formelle dans l'histoire du théâtre. Après quelques tentatives de nature « brechtienne » au temps de sa prime jeunesse il écrivit des oeuvres de facture singulière, à coloration tragique et grotesque, ni drame ni comédie, souvent des oeuvres brèves utilisant des procédés : collage, montage, palimpseste, usuels dans les arts plastiques depuis le surréalisme. Les trois premières émissions constituent un parcours à travers l'oeuvre de cet auteur. Elles font alterner textes de théâtre, plus ou moins longs, textes en proses et poèmes. Les poèmes souvent furent des notes de travail annonciatrices de l'écriture ultérieure d'une pièce. Et dès le début des années 70 Heiner Müller inséra souvent dans ses pièces des textes en prose, des textes de rêve aux accents « kafkaïens ». La quatrième émission est une rediffusion de son avant-dernière pièce « Anatomie Titus - Fall of Rome » Jean Jourdheuil. Première émission: Hamlet-machine et Mauser , deux pièces qu'Heiner Müller « rumina » plusieurs années avant de les écrire, sont présentées ici dans le sens contraire des aiguilles d'une montre : la plus récente Hamlet-machine (1977) avant la plus ancienne Mauser (1970). Une approche sur le mode du flash back. Entre ces deux pièces le premier long séjour de l'auteur, qui n'avait jamais franchi le « rideau de fer », à l'étranger, à l'université de Austin au Texas. Pièce de coeur Avec : Andrea Schieffer, Nathalie Kanoui, Bruno Devoldère Une lettre, deux lettres Avec : Eric Herson-Macarel Hamlet-machine Hamlet-machine fait résonner le « mythe » d'Hamlet en écho au soulèvement de Budapest et le « mythe » d'Ophélie en écho à d'autres espaces à la fois intimes (le suicide d'Inge Müller évoqué dans Avis de décès ) et historiques (la figure de Rosa Luxemburg) et observe leurs métamorphoses au contact de « l'expérience américaine ». Avec : Marc Barbé, Fanny Avram, Till Bahlmann, Donatien Guillot Le père Le père est un essai de biographie, un témoignage, un récit de vie qui commence sous le nazisme et s'achève dans les premières années du « pouvoir socialiste ». Avec Eric Herson-Macarel et Marc Wells Avis de décès Avec : Andrea Schieffer Mauser Mauser est une pièce dédiée au revolver du même nom ; les commissaires politiques en étaient équipés au temps de la révolution russe, c'est avec lui qu'ils procédaient aux exécutions. Cette pièce de Heiner Müller répond à la pièce de Brecht La décision et prolonge son interrogation sur ce qui lie la mort et la révolution. Avec : Christophe Brault, Marc Bodnar, Miglen Mirtchev, Marc Berman Entretiens avec Heiner Müller Marc Wells, Till Bahlmann Textes de Heiner Müller : Traduction de Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger - Editions de Minuit Entretiens avec Heiner Müller : Traduction de Jean Jourdheuil et Jean-Louis Besson Réalisation : Jean-Matthieu Zahnd

Intervenants
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......