LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lors du spectacle "Kolik"

"Kolik" de Rainald Goetz

1h06
À retrouver dans l'émission

Un homme parle, cherche l’Humain en lui, se décompose.

Lors du spectacle "Kolik"
Lors du spectacle "Kolik" Crédits : © Ina Seghezzi

Un homme parle, cherche l’Humain en lui, se décompose. A partir de mots simple, de fragments du langage, Kolik donne un corps à un monde qui s’effondre. Mais la parole déploie une puissance de vie qui renverse sa propre fiction de l’effondrement. De l’univers confiné du corps et de l’espace autour d’elles, la langue et la pensée, par leur folle vitalité, font surgir une beauté qui sauve de la noirceur, et témoignent d’une formidable façon d’être en vie.
Un projet de et avec Antoine Mathieu
Mise en scène Alain Françon
Traduction Ina Seghezzi
Réalisation radiophonique Laurence Courtois
Bruitages : Sophie Bissantz
Prise de son, montage, mixage : Eric Villenfin
Assistante à la réalisation : Clémence Bucher
Note d’intention Antoine Mathieu

Une journée, une vie, un épuisement, une décomposition, un point de folie, la folle puissance, d’un homme, d’une civilisation. Restes de l’enfance. Un homme se réveille, peut-être d’un cauchemar, il parle, il parle de tout ce qui lui passe par le corps, et il boit. Finit par se rendormir peut-être. L’enjeu de Kolik est le sens du monde, l’étude totale est à l’ordre du jour. Ses moyens sont la langue et le sensible, sans cesse, toujours et encore. Kolik dérange ce qui est rangé, invite à se déprendre des catégories à l’intérieur desquelles on pense sans y penser. Kolik est un voyage intime, au plus dedans du dedans de soi, où le soi se défait, où l’on trouve l’Autre. Kolik travaille la langue depuis ses particules élémentaires. Kolik travaille le monde le temps du temps. Kolik fait pousser de la vie, d’une vitalité convulsive. Kolik est un corps qui fuit. Kolik trébuche, tombe, et se relève constamment. Kolik célèbre la musique. Kolik est une lutte à mort contre l’abandon de soi, cause du massacre. Kolik est un effort intense pour EXister. Littéralement : se tenir hors de soi. Kolik c’est des mathématiques, de la philosophie, de l’histoire, de la physique. Kolik est un constat d’échec radical de notre pensée. Kolik est plein de lumière.Kolik s’accorde des moments de désespoir. Kolik est noyé d’alcool. Kolik hait le confort. Kolik est drôle aussi. Kolik nous enjoint à être inlassable, encore et encore. Kolik se souvient toujours de l’enfant qui parle en nous. Kolik est une ressource pour changer notre regard. J’ai rencontré Kolik en l’entendant. J’y ai fait un voyage, un tour du monde sensible, contradictoire, féroce et rieur. Je me suis senti secoué, bricolé, démonté, choqué, ravi, fraternel. Je me suis trouvé plein d’énergie nouvelle pour penser la vie. Qu’est-ce que ça fait du bien !! Depuis j’ai envie de partager

Rainald Goetz

Rainald Goetz est né en 1954 à Munich. Après des études de médecine et d’histoire, il exerce son métier de neurologue dans une clinique psychiatrique avant de se consacrer à l’écriture. Son premier roman, Chez les fous (paru en allemand en 1983, édition française, Gallimard, 1985) relate son expérience en psychiatrie. Depuis, Goetz a publié une oeuvre considérable, classée par cycles dont chacun comporte des pièces de théâtre, romans, recueil de nouvelles, publications de notes et autres matériaux. Après la psychiatrie dans Chez les fous, Goetz aborde la question de la guerre dans la société, la famille et le cerveau de l’individu dans Guerre. La trilogie Festung (Forteresse) examine la langue allemande après la Shoa. Dans les années 90, Goetz s’intéresse à la vie nocturne et collabore régulièrement avec des DJ. Goetz est un chroniqueur du temps présent et son œuvre charpente une fine observation et analyse du quotidien, du langage des médias, de la parole publique et de la recherche scientifique, philosophique, artistique et historique qu’il consigne en scrutateur impliqué, enthousiaste ou critique.
Alain Françon est né le 16 janvier 1945 à Saint Etienne. Il fonde la compagnie Le Théâtre éclaté à Annecy en 1971. En 1989, il dirige le Centre dramatique national de Lyon - Théâtre du Huitième. Entre 1992 et 1995, il dirige le Centre dramatique national de Savoie. De 1996 à 2010, il est directeur du Théâtre national de la Colline. Son parcours de metteur en scène est marqué par la fréquentation des auteurs contemporains, en particulier Michel Vinaver (dont il a monté Les Travaux et les Jours, L’Ordinaire, Les Voisins, Les Huissiers et King) et Edward Bond (La Compagnie des hommes, Pièces de guerre, Café, Le Crime du XXIe siècle, Si ce n’est toi, Chaise, Naître, Les Gens et La Mer), ainsi que des auteurs du tournant du XXe siècle, comme Henrik Ibsen (Hedda Gabler, Petit Eyolf et Solness le constructeur), Georges Feydeau (La Dame de chez Maxim, L’Hôtel du Libre-Échange et Du mariage au divorce) et Anton Tchekhov dont il a mis en scène les six grandes pièces. Il crée désormais ses spectacles avec sa compagnie, Le Théâtre des nuages des neiges, créée en 2010. On lui doit récemment Le Temps et la chambre de Botho Strauss, Le Misanthrope de Molière, Un Mois à la campagne de Tourgueniev dans une adaptation de Michel Vinaver, Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Albee. Il a mis en scène six pièces à la Comédie-Française dont récemment La Locandiera de Goldoni. Il a obtenu quatre fois le Grand Prix du Syndicat de la critique, trois Molière de la mise en scène (Pièces de guerre en 1994, La Cerisaie en 1995 et Qui a peur de Virginia Woolf ? en 2016) et en 2012 le prix SACD de la mise en scène pour l’ensemble de son œuvre et celui du plaisir du théâtre de la SACD 2018
Après l’Ecole centrale de Lyon (promo 1990), Antoine Mathieu se  forme à l’école de théâtre du TNS dont il sort en 1995. Dès lors, il travaille avec les plus grands metteurs en scène parmi lesquels, citons : Alain Françon (Edouard II de Christopher Marlowe ; Les petites Heures d’Eugène Durif ; Petit Eyolf d’Henrik Ibsen, Le Temps et la chambre de Botho Strauss présenté au Théâtre du Nord en 2017 …) et aujourd’hui Kolik de Rainer Goetz. Mais aussi : Stéphane Braunschweig (Vêtir ceux qui sont nus de Pirandello, L’Enfant rêve d’Hanokh Levin, Les trois Sœurs d’Anton Tchekhov) ;  André Engel (La double Mort de l’horloger d’Odon Von Horwath) ; Jean-Louis Martinelli (Platonov de Tchekhov ; Catégorie3.1 de Lars Noren ; Joël Jouanneau (Juste fin la monde de Jean-Luc Lagarce et Pitt-Bull de Lionel Spycher ; Charles Tordjman (Vers toi Terre promise de Jean-Claude Grumberg et Le Retour de Sade de Bernard Noël. Et aussi plus récemment, il joue dans Retour à Reims de de Didier Eribon, mise en scène de Laurent Hatat et Ceux qui restent de David Lescot. Antoine Mathieu intervient au CNSAD (2017) dans deux ateliers : Platonov de Tchekhov auprès des élèves de 1ere année et pour une lecture de Retour à Reims de Didier Eribon auprès des élèves de 2e année. On le voit aussi régulièrement au cinéma : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Arnaud Viard (2017) ; Diane a les épaules de Fabien Gorgeart (2016), Le Système de Ponzi de Dante Desarthe (2013), Bird people de Pascale Ferran (2012), etc. Et à la télévision, notamment dans la série Un Village français (206-2012-2011).
La pièce Kolik de Rainald Goetz (traduction de Ina Seghezzi) est représentée par L’ARCHE – agence théâtrale.

Production du spectacle
Production déléguée En Votre Compagnie
Coproduction Théâtre des nuages de neige
Soutiens Théâtre du Nord – Centre Dramatique National Lille / Tourcoing – Hauts-de-France et Théâtre 14 

Kolik est suivie d'un extrait de _Système esthétique - Déchets pour tous - Dékonspirations d_e Rainald Goetz, émission enregistrée d’après la mise en scène d’Alain Françon au théâtre de La Colline, en 2004
Système esthétique, fragments inédits lus par Jean-Paul Roussillon et Rainald Goetz.
Musique de Rainald Goetz et Dijee Westbam Déchets pour tous, roman d’une année,  fragments lus par André Wilms Dekonspiratione, fragments inédits lus par Carlo Brandt Réalisation : Blandine Masson
Equipe de réalisation Bernard Lagniel, Olivier Leroux
Assistante à la réalisation Anne-Laure Chanel

Rainald Goetz écrivain et dramaturge allemand, né en 1954. Il est aussi neurologue, métier qu’il exerça dans une clinique psychiatrique avant de se lancer dans l’écriture. Depuis il a composé une œuvre foisonnante et importante classée par cycles, chacun comportant des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des notes et autres matériaux. Son premier roman, Chez les fous, relate son expérience en psychiatrie. Profondément marqué par l’histoire, par le nazisme,  la shoah, il aborde ensuite la question de la guerre dans la société, la famille, le cerveau de l’individu dans la guerre.  Dans les années 90, Goetz collabore régulièrement avec des DJ pour des performances nocturnes. Goetz est un chroniqueur du temps présent.
Les textes que vous allez entendre sont inédits et ont été traduits par Christine Seghezzi Katz pour France Culture en 2004.  Ils font partie d’un ensemble intitulé Hete Morgen. Système esthétique est le dernier texte du recueil Kronos publié en 1999. C’est une sorte de journal dans lequel Goetz relate année après année des histoires vécues par lui. Système esthétique concerne l’année 1992.  On y trouve beaucoup de références à l’actualité de cette époque : première guerre du golfe, fin de l’union soviétique mais aussi à sa vie personnelle. Système esthétique est suivi de Déchets pour tous, Roman d’une année. C’est un journal tenu sur internet par Goetz pendant une année et  traduit en français  par Mathieu Bertholet. C’est aussi une réflexion sur l’écriture, poursuivie dans  Dekonspiratione, une nouvelle publiée en 2000, traduite par Christine Seghezzi Katz et  consacrée elle aussi à l’écriture et à la vie diurne. C’est avec la voix de Rainald Goetz accompagné par le DJ  Westbam que je vous propose d’ouvrir cette série de textes lus par Jean Paul Roussillon, André Wilms et Carlo Brandt.

Écouter
41 min
Extrait Système esthétique - Déchets pour tous - Dékonspirations de Rainald Goetz
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......