LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"La décennie rouge" de Michel Deutsch (03/11)

2h
À retrouver dans l'émission

...

Le spectacle Mensch oder Schwein , La décennie rouge , est présenté au Théâtre National de la Colline à Paris du 21 mars au 10 avril 2009, dans une mise en scène de son auteur. Michel Deutsch a initialement écrit La décennie rouge  pour la radio en 2006. Et c'est le metteur en scène Georges Lavaudant, alors directeur du Théâtre de l'Odéon, qui, avec la complicité de Blandine Masson, réalisatrice, et actuellement Directrice de la Fiction sur notre Antenne, l'a réalisé pour France Culture (1ère diffusion le 4 juin 2006). Le texte a, depuis lors, été publié aux éditions Bourgois et a reçu en 2008 le Grand Prix de la Littérature dramatique. « En novembre 2005, nous diffusions un cycle d'émissions consacrées à Michel Deutsch, qui devait se conclure par une commande d'inédit pour une grande pièce de deux heures. Cet inédit, ce fut une pièce radiophonique écrite pour une trentaine de voix, intitulée La Décennie rouge et retraçant l'histoire mouvementée de la « bande à Baader ». J'ai proposé à Georges Lavaudant, directeur de l'Odéon-Théâtre de l'Europe, de mettre en scène pour la radio, en studio, cette pièce inédite de Michel Deutsch. Georges Lavaudant, pourquoi ? Parce qu'il avait déjà mis en scène au théâtre des pièces de Michel Deutsch (Feroé la nuit, Histoires de France) mais aussi parce qu'il est l'un des metteurs en scène attentifs, en France, aux voix et à la création sonore. Il a accepté cette proposition et s'est enfermé plusieurs jours de suite dans un studio, avec la trentaine d'acteurs qui donnèrent vie à cette pièce. Il a poursuivi l'aventure avec le mixage, pour un travail collectif avec l'équipe de réalisation et l'auteur. Ingrid Caven a accepté, elle aussi, de prêter sa voix à la narratrice de cette Décennie rouge. Cette pièce pourrait être considérée comme une fiction documentaire, une entreprise risquée et très originale pour raconter une histoire mal connue, de manière très documentée, convoquant archives, citations, fiction, musique, reconstitution de journaux parlés… une vraie réponse à cette proposition : écrire pour la radio. » Blandine Masson « Mensch oder Schwein. La décennie rouge est une plongée dans ce qu'on a pu appeler dans les années soixante-dix en Allemagne : « l'Allemagne en automne ». Que s'est-il passé ? Pourquoi, en se radicalisant, une bande de jeunes gens issus du mouvement étudiant s'est-elle engagée dans la voie du terrorisme ? Pourquoi une partie des intellectuels et de la bourgeoisie de gauche les a-t-elle soutenus ? Souvenons-nous : du milieu des années soixante à la fin des années soixante-dix il s'est développé dans la jeunesse des métropoles occidentales un vaste mouvement de contestation de la société libérale. L'intelligence était critique et la jeunesse luttait pour une autre société, une société plus égalitaire, plus libre, plus autonome. Ses rêves passaient par le « désir » de révolution. On date la naissance de la RAF (Rote Armee Fraktion), plus connue sous le nom de Groupe Baader-Meinhof ou Bande à Baader, au 22 mai 1970, après le reflux de la révolte étudiante. L'Allemagne de l'Ouest, la République de Bonn, grâce au « miracle économique » était devenue la première Puissance d'Europe. « Un nain politique, un géant économique ». Nombreux étaient ceux qui décrivaient la trop prospère République fédérale comme un protectorat américain. Le mouvement d'opposition extraparlementaire considère le terrorisme et la guérilla urbaine comme un moyen de défense contre la « tyrannie de la consommation ». Baader, Ensslin, Meinhof et leurs camarades décident d'engager la lutte contre l'impérialisme américain et contre les structures autoritaires de la société libérale. Ils veulent instruire le procès des pères accusés d'être, sans exception, d'anciens nazis. Ils se heurtent de front à l'Etat, ne reculant ni devant les attentats ni devant les assassinats ou les enlèvements, au nom d'une lutte sans merci contre le capitalisme, d'un combat que la gauche sociale-démocrate (SPD) a renoncé à mener. La RAF attaque l'impérialisme au coeur même de ses métropoles. Elle affirme que ce n'est plus le prolétariat allemand embourgeoisé mais elle, désormais, qui est le sujet révolutionnaire. Reste qu'en racontant l'histoire du Groupe Baader-Meinhof on ne peut pas faire l'économie de ses victimes. » Michel Deutsch Réalisation : Blandine Masson Avec : Ingrid Caven (la narratrice) Eric Elmosnino (Andréas Baader) Dominique Reymond (Ulrike Meinhof) Astrid Bas (Gudrun Ensslin) Carlo Brandt (Horst Mahler) Et Michèle Foucher, Marc Bodnar, Matthieu Bauer, Roch Leibovici, Evelyne Didi, Georges Claisse, Georges Lavaudant, Martin Selze, Anne Benoit, Guillaume Durieux, Antoine Hamel, Xavier Boiffier, Bérangère Allaux, Olivier Treiner, Pascal Sangla, Daniel Kenigsberg, Andrea Schieffer, Alain Fromager, Luce Mouchel, Gilles David, Jean-Marie Winling, Jean-Pierre Vincent, Laurent Charpentier, et Michel Deutsc (rediffusion du 4 juin 2006 et du 3 juin 2007)

Bibliographie

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......