LE DIRECT

La revanche

1h59
À retrouver dans l'émission

La Mousson d’été à Paris

La revanche de Michele Santeramo

Traduit de l'italien par Federica Martucci

Réalisation Baptiste Guiton

En direct et en public au studio 106 de la maison de la radio

Depuis plus de vingt ans, France culture est partenaire de La Mousson d’été. Nous inaugurons cette année une nouvelle manière de travailler ensemble tout en restant au service des auteurs et du public, c’est « La mousson d’été à paris ».

Ainsi dans la foulée des lectures d’été de la Mousson, nous proposons au public parisien et aux auditeurs, l’enregistrement en public et en direct à la Maison de la radio d’une pièce contemporaine choisie par nos deux Comités de lecture.

Pour inaugurer cette première édition de la « Mousson d’été à paris », nous avons choisi de nous tourner vers l’Italie et de faire entendre la pièce de Michele Santeramo , La revanche .

Cette pièce, parfaitement dialoguée, rude, impitoyable met en scène deux frères dont la vie est empoisonnée par « la revanche ». L’un des frères, agriculteur est la victime bien involontaire des pesticides. S’ensuivront une série d’imbroglios et d’absurdités, de malheurs propres à la pauvreté. La pièce nous parle de notre monde contemporain, de la réalité sociale et s’adresse à tous, pas seulement aux italiens, c’est sa force. Elle a été lue en août 2015 à la Mousson d’été.

Blandine Masson

La Revanche, "C'est l'histoire d'une revanche. Vincenzo est un agriculteur comme tant d'autres. Parce qu'il a utilisé des pesticides, il ne peut pas avoir d'enfants, à moins de suivre un traitement très coûteux. Au même moment, il est exproprié de son terrain sur lequel doit passer une ligne de chemin de fer. Sans revenu mais avec la volonté de devenir père, il est pris dans une série de problèmes familiaux et financiers accrus par son frère, qui malgré sa bienveillance, n'arrange pas ses affaires. S'ensuivent des rencontres et des situations tragi-comiques, reflets impitoyables d'une réalité contemporaine en Italie et ailleurs... Face aux coups durs, ces gens ordinaires luttent avec courage et humour pour reconquérir le droit à une vie normale, qui semble désormais devenue un luxe..."

La pièce sera montée en France par la Cie AnteprimA. Elle sera créée au Théâtre de Vienne (coproducteur) le 16 décembre 2015 puis en tournée dans le reste de la France.

Avec Robinson Stevenin (Vincenzo)

Jérôme Kircher (Sabino)

Shams El Karoui (Marta)

Flora Brunier (Angela)

Tommy Luminet ( Gynéco)

Frédéric Pierrot ( Marcello)

Christophe Reymond ( Secrétaire / Usurier)

Antoine Sastre ( Employé de banque)

François Siener ( Avocat)

Musique originale Jeanne Garraud (piano) et Sébastien Quencez (guitare, ukulélé et percussions)

Bruitages : Bertrand Amiel

Équipe technique : Pierric Charles et Bastien Varigault

Assistante à la réalisation : Cécile Laffon

Michele Santeramo est acteur et auteur de nombreux textes pour le théâtre. En 2013 il a reçu en Italie le prix Associazione Nazionale Critici di Teatro pour la dramaturgie et en 2011 le Prix Riccione avec son texte Le guérisseur (traduction Olivier Favier et Federica Martucci avec le soutien de Face à Face). À partir de sa pièce La revanche, il a écrit son premier roman édité par une des plus importantes maisons d’édition italiennes (La rivincita, éd. Baldini e Castoldi, 2014). Il est co-fondateur avec Michele Sinisi de la compagnie Teatro Minimo située dans le Sud de l’Italie.

Traduit dans le cadre de Fabulamundi, Playwriting Europe soutenu par le ProgrammeCulture 2007 -2013 de l’UE avec le soutien de Face à Face /Paroles d’Italie pour les scènesde France, en collaboration avec la Maison Antoine Vitez.

Michel Didym

Comédien et metteur en scène de théâtre et d’opéra, il est directeur artistique de la Mousson d’été et de la Maison européenne des écritures de théâtre contemporaines.

En 1989, lauréat du prix Villa Médicis-Hors les murs, il dirige plusieurs ateliers à New York et à San Francisco sur des textes contemporains français. Désireux d’approfondir sa relation avec le théâtre contemporain, il fonde en 1995 avec sa Compagnie Boomerang La mousson d’été, événement annuel destiné à la promotion des écritures contemporaines, qui a lieu fin août à l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson. En 2001, il fonde La Meec (Maison européenne des écritures contemporaines) qui a pour mission de favoriser l’échange de textes, la traduction d’auteurs français et européens et leur création. Depuis 1990, il a mis en scène de nombreux textes, principalement contemporains.

Ses dernières créations : Le Mardi à Monoprix de Emmanuel Darley et Invasion ! de Jonas Hassen Khemiri (Suède) en 2009, Le tigre bleu de l’Euphrate de Laurent Gaudé en 2010, Confessions sur le mode d’un théâtre intime, presque privé, où le spectateur se retrouve seul face à un acteur l’espace d’une confidence, Chroniques d'une haine ordinaire d'après Pierre Desproges en 2011.

En juin 2012, il met en place un nouveau rendez-vous : le Théâtre d’Été. À cette occasion, il créé et joue - aux côtés de Catherine Matisse - Savoir-vivre d’après des textes de Pierre Desproges. En octobre, il présente Comparution immédiate d’après les chroniques judiciaires de Dominique Simonnot. En avril 2014, à l’occasion du Festival RING (Rencontres Internationales des Nouvelles Générations), il propose un spectacle où il place le spectateur en position de jury avec Examens , une commande d’écriture à dix auteurs français et allemands. Ce travail s’inscrit dans la suite de Divans et Confessions . En janvier 2013, il réunit Romane Bohringer et Richard Bohringer dans une mise en scène du texte d’Angela Dematté J ’avais un beau ballon rouge . La même année, le « Palmarès du Théâtre » a décerné le prix « Coup de cœur du Théâtre public » à Richard Bohringer et Romane Bohringer pour leur interprétation dans ce spectacle. En avril dernier, il crée Examen , plaçant cette fois le spectateur dans la peau d’un examinateur. En janvier 2015, il crée Le Malade imaginaire de Molièreau Théâtre national Nancy Lorraine - La Manufacture.

Il créera Sales gosses de Mihaela Michailov en décembre 2015 à Nancy et Meurtres de la princesse juive d’Armando Llamas à l’ENSATT en juin 2016.

Michel Didym est directeur du Théâtre national Nancy Lorraine - La Manufacture depuis le 1er janvier 2010. Il y instaure de nouveaux événements comme le Festival RING (Rencontres Internationales des Nouvelles Générations), Neue Stücke (Semaine de la dramaturgie allemande), et le Théâtre d’été (spectacle itinérant en Région Lorraine, au Luxembourg et en Allemagne).

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......