LE DIRECT
Erri de Luca, en 2010

Le dernier voyage de Sindbad de Erri de Luca

57 min
À retrouver dans l'émission

Sur l’Adriatique, un navire de guerre italien essayait de bloquer la route d’un gros bateau albanais en éperonnant sa coque. Il coula à pic et plus de quatre-vingts Albanais périrent.Le bateau s’appelait Kater I Rades et son naufrage inaugurait l’infamie.

Erri de Luca, en 2010
Erri de Luca, en 2010 Crédits : ULF ANDERSEN / AURIMAGES - AFP

Traduit de l’italien par Danièle ValinRéalisation Alexandre Plank

  • Enregistré le 16 juillet en public au festival d’Avignon

Avec les acteurs du groupe 43 de l’école du TNS Ecole (Théâtre National de Stasbourg)
Musique Mathieu Bauer, Sylvain Cartigny et Joseph Dahan

« J’ai écrit ce Sindbad en 2002. Les poissons de la Méditerranée se nourrissaient déjà de naufragés depuis cinq ans. Cela se passait à Pâques en 1997. Sur l’Adriatique, un navire de guerre italien essayait de bloquer la route d’un gros bateau albanais en éperonnant sa coque. Il coula à pic immédiatement et plus de quatre-vingts Albanais périrent. Le bateau s’appelait Kater I Rades et son naufrage inaugurait l’infamie.
J’ai emprunté un marin aux Mille et Une Nuits pour le faire naviguer sur Notre Mer avec le chargement de la plus rentable des marchandises de contrebande : le corps humain. Il n’a pas besoin d’emballage, il s’entasse tout seul, son transport est payé d’avance et pas à la livraison. Ce Sindbad est un concentré de marins et d’histoires, depuis celle de Jonas, prophète avalé vivant par la baleine, à celles des émigrés italiens du vingtième siècle avalés vivants par les Amériques.

Ici, Sindbad en est à son dernier voyage. Il transporte des passagers de la malchance vers nos côtes fermées par des barbelés. »
Erri De Luca

Écrivain, traducteur et poète, Erri de Luca est né à Naples en 1950 et vit à la campagne près de Rome. Auteur d’une œuvre abondante, il est l’un des écrivains italiens les plus lus dans le monde. Ses livres sont publiés chez Gallimard et il a reçu en 2002 le prix Femina étranger pour Montedidio.

Erri De Luca a tenu sa vie durant ses engagements politiques et littéraires : « ouvrir sa bouche pour le muet », donner les mots à ceux que l’on tente de faire taire. Le 11 mai dernier, il a fait paraître dans Le Monde un long article intitulé Erri De Luca et les « pêcheurs d’hommes » en Méditerranée dans lequel il raconte les deux semaines qu’il a passé à bord d’un navire de sauvetage affrété par Médecins sans frontières.

Les élèves
Quentin Barbosa, Genséric Coléno-Demeulenaere, Camille Dagen, Marianne Deshayes,Yannick Gonzalez, Pauline Haudepin, Zacharie Lorent, Mathilde Mennetrier, Hélène Morelli

Assistante à la réalisation : Clémence Gross
Equipe technique :Christophe Michou, Hélène Langlois et Tanguy Lecorno

"Le dernier voyage de Sindbad" est publié chez Gallimard dans la collection Le Manteau d’Arlequin

Chroniques

21H57
48 min

Fictions / Théâtre et Cie

Lampedusa Beach de Lina Prosa

Bibliographie

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......