LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bread and Puppet Theatre"

Le Festival mondial de théâtre de Nancy

1h58
À retrouver dans l'émission

Le Festival mondial du théâtre de Nancy – une utopie théâtrale 1963-1983

Bread and Puppet Theatre"
Bread and Puppet Theatre" Crédits : © Pierre Chaussat

Une émission produite par Jean-Pierre Thibaudat Réalisation Franck Lilin Conseillère littéraire Pauline Thimonnier

Avec les voix d’Hervé Pierre (Comédie Française) et de Nathalie Richard

Le Festival mondial de théâtre de Nancy a bouleversé le paysage théâtral. En ouvrant sa programmation au monde et en offrant un espace à la jeune création, il a déployé l’éventail artistique de nos scènes avec une vitalité et une témérité sans bornes. Il a changé les regards, brouillé les repères, aboli les frontières,  et a dessiné de nouvelles perspectives. Il est un pilier de notre scène contemporaine : cosmopolite, hétéroclite, éclatée, plurielle… 

A partir d’archives sonores, cette émission propose une traversée de cette aventure folle et fondatrice, une plongée au cœur d’un festival qui, longtemps après sa disparition, reste une légende.

« C’est le Festival de Nancy qui m’a constituée. Ce dont je me souviens, alors que le Festival ne durait que quinze jours ou trois semaines, et quelquefois tous les deux ans car il n’y avait pas les moyens de le faire chaque année, j’avais l’impression que le festival durait toute l’année. C’était perpétuel. La nouveauté permanente. Et surtout l’idée du théâtre non-stop. On entrait dans une salle à 4 heures de l’après-midi, et on en sortait à 4 heures du matin car on passait d’une salle à une autre. Toute la ville était envahie par l’idée du théâtre. » 

Valérie Lang

"Tadeusz Kantor devant l’entrée de la commanderie où se joue La Poule d’eau"
"Tadeusz Kantor devant l’entrée de la commanderie où se joue La Poule d’eau" Crédits : © Tadeusz Rolke

Cette émission fait suite à la parution, aux éditions Les Solitaires Intempestifs,  d’un récit écrit et documenté par Jean-Pierre Thibaudat, intitulé Le Festival mondial du théâtre de Nancy, une utopie théâtrale 1963-1983.

« C’est à Nancy que les festivaliers et la France découvrent le Teatro Campesino, le Bread and Puppet Theatre, Bob Wilson, Tadeusz Kantor, Jerzy Grotowski,  Pina Bausch, Shuji Terayama, Kazuo Ōno, la Cuadra de Séville, le Teatro Comuna de Lisbonne ou encore le Brésilien Augusto Boal…

De 1963 à 1983, le Festival mondial du théâtre de Nancy, créé par Jack Lang, a bouleversé le paysage théâtral. Surfant sur la vague du théâtre universitaire en Europe, forte au début des années soixante, le Festival allait bientôt devenir mondial et professionnel, parcourant la planète pour faire venir à Nancy les nouveaux talents étrangers, s’imposant comme un rendez-vous précieux.

Durant deux décennies marquées par des guerres, des dictatures, des coups d’Etat et Mai 68, sans beaucoup de subventions mais avec des hordes de bénévoles dévoués, le Festival fut un foyer du théâtre protestataire, un laboratoire de l’utopie où s’inventèrent des formes de théâtre nouvelles chahutant le primat du texte.

Ce fut le festival de la jeunesse, une folle ambiance faite de rencontres, de liesse et de discussions jusqu’au bout de la nuit. C’était avant le temps d’Internet, des portables et des ordinateurs, le dernier festival du XXe siècle. C’est cette histoire sans pareille, nourrie d’archives et de nombreux témoignages, que ce livre raconte. »

4ème de couverture 

Les Solitaires intempestifs, Besançon, 2017

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......