LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Vilar, créateur du festival d'Avignon, en 1967

"Le Feuilleton d’Avignon" de Bruno Tackels

1h58
À retrouver dans l'émission

"Ce théâtre que je fais, il cherche à s’inscrire dans l’histoire sociale, tout simplement. Et si sur cet immense terrain où se déroulent les querelles du monde ma place est misérable, c’est à cette place et à cette place seule que je tiens" Jean Vilar, créateur du Festival d'Avignon en 1947.

Jean Vilar, créateur du festival d'Avignon, en 1967
Jean Vilar, créateur du festival d'Avignon, en 1967 Crédits : Keystone-France - Getty

La 74 ème édition du Festival d’Avignon a été réduite à néant comme l’écrit son directeur Olivier Py à cause de l’épidémie de covid. Désireux de sauver au moins symboliquement ce qui pouvait l’être de la programmation de juillet 2020, le directeur du Festival a souhaité revenir à l’origine, à cette semaine d’art qui fonda au cœur de l’automne 1947 le Festival. Cette semaine d’art était une idée de poète comme dit Bruno Tackels, l’idée d’un metteur en scène Jean Vilar, d’un poète, René Char et d’un collectionneur d’art, Christian Zervos. Car tout a commencé à Avignon par une exposition d’art contemporain réunissant les plus grands artistes de l’époque, de Chagall à Picasso, Klee, Kandinsky, Léger, Matisse … et par une provocation. A l’invitation de Zervos d’accompagner cette exposition par la reprise d’un spectacle, Jean Vilar répondit par la proposition de trois créations montées en quelques jours. Et ainsi est né le désir d’Avignon chez  "le patron" , Jean Vilar , qui réussit à convaincre les élus de lui offrir la cour du palais des papes et y installer des chaises pour les spectateurs et un plateau pour les acteurs.

A l’occasion de la semaine d’art réimaginée par Olivier Py, du 23 au 31 octobre, nous avons souhaité vous raconter l’histoire du Festival d’Avignon et vous proposer en nouvelle diffusion , le feuilleton d’Avignon, une histoire sonore composée par Bruno Tackels et Jacques Taroni en 2006, à partir de lectures, d' archives, et de courtes interview.  Voix historiques et voix contemporaines se côtoient pour raconter 60 ans de festival. Composé à l’origine de 20 épisodes, nous arrêterons ce soir l’histoire de la nuit avignonnaise à 1968, année charnière dans l’histoire du Festival, cruelle pour Jean Vilar et nous commencerons donc au tout début,  à l’automne 1947. 

Car comme l’écrit Roland Barthes

C’est donc d’Avignon - l’hiver que tout a germé : de rien, de la pierre, du silence d’un arbre. Ce qu’Avignon a donné à Vilar, ce n’est pas un lieu privilégié, un site prestigieux, suant de spiritualité. Heureusement non : c’est un lieu simple, froid, naturel, disponible, au point que l’homme, et le surgissement du spectacle hors d’une matière sans voix et sans complicité. Avignon a été la voix naturelle du théâtre populaire, parce que Avignon est un lieu sans mensonge où tout est remis entre les mains de l’homme. Il n’est que de passer la tête, un jour d’hiver, par la grosse porte de bois qui ferme la cour du festival, pour saisir qu’au théâtre aussi les hommes sont seuls et qu’ils peuvent tout.

Réalisation : Jacques Taroni

Avec  Jacques Bonnaffé, Hugues Quester, Jean-Marc Hébert Agnès Sourdillon, Jean-François Sivadier, Georges Wilson et Michaël Lonsdale, Denis Podalydès, Bruno Sermonne, Dominique Reymond, Bérangère Bonvoisin, Anne Alvaro, Genevière Page, Nicolas Bouchot,  Georges Wilson, Michel Galabru, Samuel Perche, Valérie Lang…. !

Equipe de réalisation Philippe Bredin, Elise Leu, Alexandra Malka, Noélly Pellegrin

Merci à Alain Trutat, Laure Adler, Colette Fellous, Lucien Attoun, Alain Veinstein pour les extraits de leurs émissions

Merci à la Maison Jean Vilar pour son aide pour la recherche des archives.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......