LE DIRECT
Bernstein en 1989

Leonard Bernstein et "La question sans réponse"

1h58
À retrouver dans l'émission

Dans ce concert-fiction imaginé avec l’Orchestre National de France et Lambert Wilson, Leonard Bernstein est le héros d’une unique conférence-spectacle mise en musique pour la radio et la scène

Bernstein en 1989
Bernstein en 1989 Crédits : JANEK SKARZYNSKI - AFP

S’adresser à toutes et tous, transmettre, initier : Leonard Bernstein fit de ces trois mots une mission,  dont on peut imaginer  qu’il la considérait comme un art. Un art de la transmission qu’il exerçait avec « un goût rabbinique » comme il le rappelait  si souvent et pour lequel il n’a pas hésité à utiliser les médias, en particulier la télévision.  En 1973, il est l’invité des « Norton lectures » à Harvard pour donner six conférences retransmises à la télévision. C’est un succès énorme, on se presse pour entendre Bernstein disserter sur les liens entre musique et langage.  A l’heure où il nous importe de rappeler la dimension éminemment culturelle des médias, il était légitime que France Culture s’empare de ces « Questions sans réponses »  en adaptant sous la forme d’une unique conférence-spectacle les six conférences de Harvard.

Pour inventer et créer ce concert-fiction, nous avons constitué une équipe exceptionnelle alliant les forces de la littérature, de la musique et de la radio. Marion Stoufflet, dramaturge, Samuel Strouk, musicien, et Alexandre Plank, réalisateur.

S’appuyant sur les codes de la fiction radiophonique, ils ont fait de ce concert-fiction, non pas un exercice de musicologie mais la mise en scène vivante d’un acte de transmission, interprété par un grand acteur, qui est là, bien plus qu’un récitant. Leonard Bernstein  considérait la musique comme une part essentielle de la culture, appartenant à tous et toutes, un bien universel appartenant à chacun au même titre que le langage, la difficulté et l’exigence ne devant pas être des obstacles. Le metteur en scène Antoine Vitez ne disait pas autre chose lorsqu’il affirmait dans les années 70 que « le théâtre se devait d’être élitaire pour tous ». Ce concert-fiction en est à sa manière une démonstration et il prend ainsi toute sa place dans le cycle proposé par Radio France pour célébrer le centenaire de Leonard Bernstein.

Lambert Wilson récitant
Alexandre Plank réalisation  
Marion Stoufflet adaptation et dramaturgie  
Samuel Strouk dramaturgie musicale, arrangements et musique originale
Orchestre national de France : Sarah Nemtanu violon solo, Didier Benetti direction, Xénia Maliarevitch piano
Pablo Valero assistant à la réalisation :
Raffi Kevorkian musicien metteur en ondes
Equipes techniques : Benjamin Vignal, Eric Villenfin, Célia Dufour, Victoria Aspert, Antoine Hespel
Farid Melab régisseur
Julien Misaine, Maxime Bayol lumières 

La question sans réponse est publié aux éditions Minerve dans la traduction d’Odile Demange 

Ce concert-fiction est réalisé avec l'aimable autorisation de la Fondation Leonard Bernstein (copyright The Leonard Bernstein Office, Inc.

Concert enregistré le Samedi 1 Décembre au studio 104 de la Maison de la radio

Pour aller plus loin

Retrouvez la série "Un été avec Bernstein" sur France Musique

Bibliographie

L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......