LE DIRECT
Michel Deutsch
Épisode 3 :

Skinner

1h58
À retrouver dans l'émission

Un cycle proposé par Odile Quirot, journaliste et écrivaine |De manière prémonitoire, Skinner scrute l’ère des nouveaux errants qui, à la merci des passeurs, piétinent, luttent et rêvent en attendant de traverser la mer vers un monde qu’ils imaginent meilleur.

A Calais, en Janvier 2019
A Calais, en Janvier 2019 Crédits : Christopher Furlong - Getty

En direct sur France Culture
Près d’un port, au milieu de nulle part, à un bras de mer d’un Eldorado inaccessible- l’Europe terre promise- Skinner, ex-combattant de l’ex-Yougoslavie,  rejoint des réfugiés, des clandestins. Ils se nomment Nicamor, Yakov, Mani. Tous entassés dans un hangar, tous condamnés à attendre un embarquement dont ils ne connaissent ni le jour ni l’heure. Embarquement dont seul le Passeur a la clef, Passeur aussi omnipotent et invisible que son Organisation mafieuse régie par des lois bureaucratiques et mystérieuses. Dans ce lieu de transit hors la loi, hors de la cité, chacun pour survivre doit se dépouiller de son identité,  de sa mémoire, de son argent, de toute humanité. On marchande les corps, même morts. Ici règne  la banalité du mal. Ici c’est chacun pour soi. Ce qu’oubliera Skinner, qui tombera amoureux d’une jeune prostituée, Leïla, et signera ainsi sa perte.  Au cœur de ces sujets brûlants que sont l’immigration clandestine,  la fermeture des frontières, le trafic et la marchandisation des êtres humains, Michel Deutsch imagine, en 2002, l’histoire d’un homme, Skinner, et compose une odyssée farouchement contemporaine, désespérément immobile, où même la pauvreté n’est pas vertueuse. Une odyssée sous le signe du Procès de Kafka . « Au-dessus de la porte du hangar, on peut lire : Abandonne tout espoir, toi qui pénètres ici. C’est barbouillé avec du sang, c’est écrit en lettres de sang ».
Réalisation : Sophie-Aude Picon
Conseillère littéraire Caroline Ouazana
Avec
Eric Caravaca   (Skinner), Abel Aboualiten  (Rachid), Eric Herson Macarel  (Yakov), Emmanuel Vérité (Nicamor), Bachir Tlili (Mani), Alain Rimoux (Vandam), Souhade Temimi (Leila), Michèle Foucher (La vieille)
Les marins : Jean-Charles Di Zazzo, Mustapha Abourachid, Norbert Ferrer et David Houri La narratrice: Alyzée Soudet

Bruiteuse : Elodie Fiat
Equipe technique : Julien Doumenc et Bastien Varigault
Assistante à la réalisation : Justine Dibling

Ecrivain à l’ample palette– essais, pièces de théâtre, poésie, romans  - metteur en scène, dramaturge, traducteur, scénariste et réalisateur, Michel Deutsch garde à l’oeil ce qui a fondé sa jeunesse: le goût de la révolte, l’attention à l’Histoire- tant elle nourrit la lecture du présent – la curiosité pour la pensée des philosophes, dont Philippe Lacoue-Labarthe avec lequel il explora Hölderlin et la tragédie grecque, lorsqu’il fut du collectif d’artistes réuni par Jean-Pierre Vincent au Théâtre National de Strasbourg. Ajoutons bien sûr son amour in-tranquille pour le théâtre, ce lieu d’assemblée des « corps parlants ». S’il sait que cet art n’est plus au centre de la cité - et peut-être la cité n’est t’elle plus au centre de nos sociétés, en témoigne sa pièce Skinner-  il conserve l’utopie d’une scène en prise, et aux prises, avec l’air du temps.  Il s’y emploie, défriche de nouvelles formes, de nouveaux points de vue, avec un haut sens du concret et un défi au naturalisme, et ce de manière irrévérente, sans craindre le politiquement incorrect: il fut l’un des fondateurs du théâtre du Quotidien au détour des années 1970. Dans les années 1990, il concocta un cabaret post-brechtien, des Imprécations swinguées, avec la complicité d’André Wilms.  Tel un peintre, il s’attache à son motif : les turbulences intimes et politiques. Il est né à Strasbourg, en 1948. Pour Arte, il a écrit, avec Henri de Turenne, le scénario de _Les Alsaciens ou les deux Mathilde (_réalisation Michel Favart), Sept d’Or et Grimme Preis du meilleur scénario, et avec Bernard Favre Surface de réparation. La plupart de ses pièces sont traduites à l’étranger. Il les met souvent en scène lui-même, (ainsi La Décennie rouge, Grand Prix de Littérature Dramatique) où les confie à Georges Lavaudant, Alain Françon, Bruno Bayen, Jean-Louis Hourdin, Michèle Foucher, Jean-Pierre Vincent, Mathias Langhoff…Il fait parfois le détour par l’œuvre des autres, Heiner Müller, Olivier Rolin; et Alban Berg à l’opéra.

Pour France-Culture, il a écrit notamment La Disparue (cinq épisodes) Aujourd’hui et _Meeting with Hammet (_réalisation Blandine Masson), 21 décembre 1989, François Mitterrand dîne à Berlin-Est (réalisation Sophie-Aude Picon).
Ses textes sont publiés L’Arche Editeur et aux éditions Christian Bourgois, où il fonda avec Jean-Christophe Bailly la collection Détroits ; où a paru en 2018 son dernier essai Souvenirs épars.   Skinner de Michel Deutsch est publié à l’Arche Editeur

Bibliographie

Skinner

SkinnerMichel DeutschArche éditeur, 2001

L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......