LE DIRECT
Nathalie Sarraute
Épisode 2 :

Isma ou ce qui s’appelle rien

1h58
À retrouver dans l'émission

Nous continuons notre voyage au coeur de l'oeuvre de Nathalie Sarraute.

Nathalie Sarraute
Nathalie Sarraute Crédits : MARCELLO MENCARINI - AFP

Nous avions conçu en 2013 l’intégrale du Théâtre de Nathalie Sarraute avec la complicité et l’aide de Jacques Lassalle.

L’intégrale des pièces avait été dirigée alors par Jacques Lassalle et réalisée par Etienne Valles.

Textes des romans choisis par Jean Torrent, et lus par Denis Podalydès de la Comédie Française enregistrés à Avignon au Musée Calvet en juillet 2012.

Réalisation des lectures et des émissions : François Christophe.

Conseillère littéraire : Laurence Courtois

Nous vous proposons d’écouter ou de réécouter comme dimancher dernier (12 Mars), quelques-unes de ces pièces extraites du cycle de 2013

Nathalie Sarraute née en Russie en 1900 et disparu en 1999 à Paris est connue comme une figure du nouveau roman aux côtés de Alain Robbe-Grillet, Claude Simon, Michel Butor.

Elle commence à écrire en 1932 et publie son premier livre, Tropismes, en 1939.

Suivront Portrait d’un inconnu, Mâtereau en 1953, l’Ere du soupçon en 1956, Les fruits d’or, Planétarium et bien d’autres jusqu’à Enfance publié en 1983 et Ouvrez, le tout dernier paru en dehors des œuvres complètes de la Pléiade.

Nathalie Sarraute commence à écrire du théâtre, parallèlement à son œuvre romanesque, dans les années 60. Répondant à l’invitation de Werner Spiess alors responsable d’une radio allemande, elle écrit sa première pièce radiophonique, Le silence. La pièce sera publiée en 1964. Apres Le silence, elle écrira encore 5 autres pièces pour la radio puis pour le théâtre directement : Le mensonge, Isma, C’est beau, Elle est là et enfin Pour un oui pour un non.

Nathalie Sarraute rencontre alors des metteurs en scène tout de suite séduits par son œuvre théâtrale : Jean-Louis Barrault monte en 1967 Le silence et Le mensonge. Claude Régy créée Isma en 1970, C’est beau en 1975 et Elle est là en 1980. En 1993, Jacques Lassalle alors administrateur de la Comédie Française, crée pour l’ouverture du Vieux Colombier Elle est là et Le silence. C’est le début entre Jacques Lassalle et Nathalie Sarraute d’une très longue et très forte amitié qui ne cessera qu’avec la mort de Nathalie Sarraute. Jacques Lassalle, va encore porter à la scène Pour un oui pour un non et en 2009, à l’invitation de France Culture il se lance dans la réalisation pour la radio de l’intégrale des pièces de Sarraute, recréant en studio celles qu’il avait déjà mises en scènes, et créant pour la première fois dans les studios de Radio France les autres pièces. Etienne Valles, réalisateur, a accompagné Jacques Lassalle tout au long des deux années qu’il aura fallu pour enregistrer toutes ces pièces.

Ainsi nous avons composé ce cycle entièrement dédié à l’œuvre théâtrale de Sarraute. Jacques Lassalle et Jean Torrent ont ensuite choisi des extraits des romans de Sarraute qui dialoguent avec les pièces et qui ont pu être écrits au même moment. Ces extraits ont été lus et enregistrés en public pendant le festival d’Avignon au musée Calvet par Denis Podalydès de la Comédie Française et Jacques Lassalle, sous la direction du réalisateur François Christophe. Blandine Masson

Isma ou ce qui s’appelle rien [1970]

Direction : Jacques Lassalle Réalisation Etienne Valles

Avec :

Féodor Atkine, Nada Strancar, Philippe Magnan, Aurélie Billetdoux, Catherine Sauval, Olivier Claverie, Josiane Stoleru, Pascal Reneric

Assistance technique et montage : Bruno Mourlan

Prise de son et mixage : Rémi Fessart

Assistante à la réalisation : Delphine Lemer

Isma ou ce qui s’appelle rien de Nathalie Sarraute est publié aux éditions Gallimard, dans la collection Folio Théâtre.

Lectures de textes enregistrées à Avignon en juillet 2012 :

- L’ère du soupçon lu par Denis Podalydès

- Le Planetarium lu par Denis Podalydès

Archive : extrait d’autoportrait dans le noir : voix de Nathalie Sarraute

L’équipe de réalisation pour le remontage de cette émission :

Prise de son, montage, mixage : Stéphane Desmon et Guillaume Le Dû

Assistant à la réalisation : Benjamin Hû

L'équipe
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......