LE DIRECT

Passion selon Jean d' Antonio Tarantino suivi de Louve de David Defendi

2h
À retrouver dans l'émission

*Passion selon Jean* d' Antonio Tarantino Traduction : Jean-Paul Manganaro La pièce, mise en scène par Sophie Loucachevski et interprétée par Luc-Antoine Diquéro et Christophe Odent , a été enregistrée au Théâtre de la Colline en octobre 2007. Sa traduction s'est faite dans le cadre de l'Atelier européen de la traduction, Scène nationale d'Orléans, sous la direction de Jacques Le Ny . Passion selon Jean (son écriture date de 1992/93) est le deuxième volet d'une tétralogie d'Antonio Tarantino intitulée Quattro atti profani : quatre actes profanes donnant voix aux petites gens. La pièce s'inspire de l'univers de l'hôpital psychiatrique de Brescia, où, pendant 15 ans, l'auteur a rendu visite à un proche. En 1978, la Centottanta (loi 180) est votée en Italie. Elle permet de transformer les asiles de fous en hôpitaux psychiatriques. Jusqu'à cette date, l'Italie avait tenu ses fous dans un système médiéval (hôpitaux dirigés par des nonnes et des prêtres, le plus souvent sans formation psychiatrique ou médicale). Tarantino retrace, en une journée, le voyage de l'infirmier Jean et de son patient Moi-Lui à l'INPS (caisse des pensions et retraites) afin de faire valider la maladie mentale de Moi-Lui dans le cadre de la nouvelle loi. Moi-Lui est schizophrène. Il se prend pour le Christ. Démuni d'appuis familiaux, il est hospitalisé depuis des années au Fatebene fratelli (Faites le bien mes frères) de Brescia. Surpris par la Centottanta, il y est resté et croit racheter son existence sans faute en pensant être un quelconque Lui important. Jean a été promu du grade de porte bassin à la dignité d'opérateur psychiatrique : un gros bonhomme expéditif, normalement croyant, exerçant son travail avec tout le zèle et l'esprit missionnaire d'une nature grossière et passionnée. Un chemin de croix et neuf stations, mais Moi-Lui ne sera pas conduit à la mort. Jean, l'infirmier, le guide, l'accompagne -comme le Jean des épîtres- dans le monde des hommes. Lorsque Moi-Lui parle, il parle seul, puis Jean parle seul, et c'est dans le champ/contre champ de leurs paroles que naît un possible dialogue. A chaque plan surgit le fantasme d'un ailleurs, un bord de chemin habité d'une foule de personnages imaginés et pourtant bien réels. Entre farce et tragédie, la spirale de l'écriture conduit peu à peu dans la logique du schizophrène. Extrait d'une conversation avec Antonio Tarantino à propos de ses pièces : (...) Quand j'ai commencé à écrire Passion selon Jean, j'ai pensé que ce serait facile, car, pour faire parler ce personnage que j'ai appelé Moi-Lui, je savais que je devrais utiliser un champ lexical extrêmement limité. Mais, très vite, j'ai constaté que cette limite en constituait une aussi pour l'évolution même du récit, du drame ou de la comédie, appelons cela comme on veut. J'ai donc créé un personnage béquille, explicatif, qui est Jean, l'infirmier. Ce dernier, pour des raisons mystérieuses ou simplement grâce à sa pratique quotidienne et à sa compassion naturelle et sincère envers les malades, entre dans le langage de ce pauvre personnage, en « contre-chant », afin que le spectateur puisse, non pas pénétrer le langage de Moi-Lui, mais suivre la progression du drame. (...) Chargé de réalisation: Lionel Quentin Louve de David Defendi Une histoire d'amour prise dans les convulsions du nouveau monde. L'Amérique, ce 30 novembre 1999, pendant les émeutes de Seattle et jusqu'à la tragédie du 11 septembre, la rencontre d'un homme et d'une femme à l'hôtel, dans la rue, et leur départ pour San Francisco. Le corps de cette femme, ciselée de tatouages et de scarifications, qui le rendra malade, à mourir, un corps qu'il aime et qu'il ne comprend pas. Un corps de prédateur qui lentement le dévore dans les coursives de l'Amérique. Avec: Martin Amic et Garance Clavel Bruitages : Bertrand Amiel Prise de son, montage et mixage: Xavier Leveque et Philippe Bredin Assistant à la réalisation: Emmanuel Vignais Réalisation : Myron Meerson**

L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......