LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Thermidor

1h57
À retrouver dans l'émission

Réalisation Jean-Mathieu Zahnd

Parce que, pour lui, « il n’y a pas de poète de l’ordre », Michel Deutsch a souvent été qualifié de « mauvais garnement du théâtre ». Metteur en scène, auteur de nombreux ouvrages – essais, poèmes, pièces de théâtre dont Dimanche, Thermidor, Féroé la nuit, Sit Venia Verbo et La décennie rouge - ce quinquagénaire originaire d’Alsace poursuit avec irrévérence et humour la route qu’il s’est tracée depuis ses débuts au Théâtre National de Strasbourg auprès de Jean-Pierre Vincent. De ces années de jeunesse il garde le mot d’ordre « on a toujours raison de se révolter ». Pour dénoncer l’absurde de nos sociétés, il en déstructure le langage. Brouillant les textes, les dialogues, rompant les rythmes de profération. Des rythmes qu’il accélère, ralentit ou arrête pour casser le discours commun, multiplier les perspectives, créer, dit-il, un nouvel espace. »

Toujours très politiquement incorrect, Michel Deutsch se défend, pourtant, d’être un éveilleur de conscience. Il traverse l’époque et le théâtre sans oublier ses fondamentaux : l’importance de l’Histoire pour que le présent ne soit pas réduit à lui-même, la politique au sens grec du terme, les rapports homme-femme, la quête d’identité et les grands maîtres de Brecht à Foucault et surtout Lacoue-Labarthe avec qui il collabora. Et s’il pense que le théâtre a, aujourd’hui, perdu sa place centrale dans la cité il n’en oublie pas moins son rôle. Même s’il dit que « la responsabilité du théâtre c’est d’être, d’une certaine manière, irresponsable dans sa responsabilité ».

Thermidor Ce texte a été diffusé pour la première dans le cadre d’un cycle que France Culture avait consacré à l’auteur, en 2005.

Face à « la parenthèse de la terreur » que les révolutions futures vont ériger en mythe, Robespierre s’interroge. Ou plutôt est questionné par Minerve… Le discours de la Révolution s’était mis à l’Ecole des Anciens. Dans le ton de l’élégie, dire à nouveau le mythe fondateur des temps modernes.

Michel Deutsch est né à Strasbourg en 1948. Dès 1973, avec Jean-Paul Wenzel et Michèle Foucher, il est à l’origine de ce qu’on a appelé « le théâtre du quotidien » avec notamment L’entraînement du champion avant la course. Pendant 10 ans –de 1974 à 1983- il collabore avec Jean-Pierre Vincent au Théâtre National de Strasbourg tout en poursuivant son propre travail de metteur en scène. A la même époque il co-dirige avec Jean-Christophe Bailly et Philippe Lacou-Labarthe la collection Détroits chez Christian Bourgois.

Avec Philippe Lacoue-Labarthe il met en scène l’Antigone d’Hölderlin (1977) et Les Phéniciennes d’Euripide (19890). Il écrit Féroé la nuit (1989), Lumières I et II (1995 avec J.Ch Bailly) pour Georges Lavaudant. En France, outre Georges Lavaudant, Bruno Bayen,

Gilberte Tsaï, Jean-Louis Hourdin, Robert Girones, Alain Françon ou Pierre Strosser l’ont également mis en scène. Traduit et joué dans de nombreux pays il a également écrit pour la télévision (Les Alsaciens ou les 2 Mathilde –avec Henri de Turenne- série, Surface de réparation –avec Bernard Fabre- pour Arte ), le cinéma et l’opéra. Il a également réalisé pour France3 Alsace Terre Etrangère et Hôtel de l’esprit. Parmi ses récentes réalisations : Imprécation IV et Imprécation 36 (avec André Wilms), Hamlet Machine et Germania III (de Heiner Muller), Desert Inn (à l’Odéon) Histoires de France (avec G.Lavaudant).

Avec Catherine Tartarin, Clotilde Morgièvre, Jean-Luc Debattice, Alain Fromager, Christophe Giordano, Didier Brice, Michèle Fouchet, Quentin Baillot, Thibault Vinçon, Jean-Pierre Becher, Clotilde Hesme, Maud Rayer, Nathalie Kanoui, Laetitia Angot, Marie-Pascale Grenier, Pierre Casadei, Mathias Jung, Maxime Paz, François Soulé

Bruitage Bertrand Amiel

Michel Deutsch est publié aux éditions de l’Arche et chez Christian Bourgois.

Intervenants
L'équipe
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......