LE DIRECT
Breakfast

War and breakfast de Mark Ravenhill

1h58
À retrouver dans l'émission

Le bien sera partout. Et ensuite, chaque jour, la paix sera la guerre.

Breakfast
Breakfast Crédits : Anne-Sophie Bost - Maxppp

En raison de la crudité des propos de la première pièce que nous diffusons ce soir, nous conseillons d'écarter les jeunes publics de cette écoute.

Réalisation : Cédric Aussir

Conseillère littéraire : Caroline Ouazana

  • Avec les élèves du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Promotion de 2015,

Six parmi les neuf pièces qui composent le recueil War and Breakfast publié aux éditions Les Solitaires intempestifs :

Grand-peur et misère, traduit par Dominique Hollier

Guerre et Paix, traduit par Séverine Magois

Hier un incident s’est produit, traduit par Catherine Hargreaves

L’Amour (mais ça, je ne le ferai pas), traduit par Sophie Magnaud

Le Crépuscule des dieux, traduit par Gisèle Joly

Naissance d’une nation, traduit par Catherine Hargreaves

Les neuf courtes pièces qui composent le recueil War and breakfast sont extraites de Shoot / Get Treasure / Repeat, fresque montée au fil des jours, à l’heure du petit déjeuner, pendant le Festival d’Edinbourg 2007, sous le titre Ravenhill for Breakfast. Jean-Pierre Vincent les a choisies parmi les dix-sept textes existants pour les créer en français en 2014 avec des étudiants de l’ENSATT. Ce sont des pièces d’agit-prop, des comédies grinçantes qui s’attaquent avec lucidité et insolence aux travers profonds d’une société sûre d’elle-même, aux violences cachées sous la bonne conscience. Présentation de l’éditeur.

Avec :

Nacima Bekhtaoui, Simon Bourgade, Valentine Catzéflis, Wallerand Denormandie, Antoine Joly, Jean Baptiste Lafarge, Clara Lama Schmit, Marie Blandine Madec, Gall Paillat, Guillaume Pottier, Alyzée Soudet , Veatriki Stamatiadi, Damien Toubal

Bruitages : Elodie Fiat

Assistante à la réalisation : Cécile Laffon

Prise de son, montage, mixage : Claude Niort, Manon Houssin, Pierre Costard

War and Breakfast de Marc Ravenhill est publié aux éditions « Les Solitaires Intempestifs »

Mark Ravenhill vit et écrit dans cette Angleterre qui hérite encore des ravages de la période Thatcher, et du plus récent traumatisme de l’aventure irakienne. Il s’attaque avec lucidité et insolence aux travers profonds de cette société sûre d’elle-même, aux violences cachées sous la bonne conscience. La lecture opérée par Ravenhill – et qui s’étend à la planète entière – peut nous servir de modèle, sur le plan artistique autant que politique. Ce sont des pamphlets qui sont avant tout des histoires, des comédies à faire peur. La société du Bien – qu’on devine anglo-américaine – avec son armée et ses appareils idéologiques, se disant agressée injustement, entreprend d’apporter par la force Liberté et Démocratie à un pays barbare. Mais on devine parfois que cette guerre en recouvre une autre (civile, voire privée) qui se déroule dans nos rues, ou même dans l’intimité du « home sweet home », et que Liberté et Démocratie n’y sentent plus très bon. Et tout cela se déroule la plupart du temps à l’heure du breakfast, moment charmant…

Jean-Pierre Vincent.

Bibliographie

Couverture de "War and breakfast"

War and breakfast, volume 1Mark RavenhillLes solitaires intempestifs, 2014

L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......