LE DIRECT

Génération générique !

1h29
À retrouver dans l'émission

Production : Benoit Lagane et Eric Vérat

Réalisation : Lionel Quantin

Avec la participation exceptionnelle de Thomas Beau, réalisateur du RenDez-Vous de Laurent Goumarre, d'Emmanuel Laurentin, Marie Richeux et Claire Mayot.

LE SUJET

Dans notre société actuelle surpeuplée d’images, il existe un objet audiovisuel qui cristallise toutes les autres : le générique . A la fois résumé, bande-annonce, publicité, signature, mode d’emploi d’une œuvre, qu’il précède ou qu’il rythme, le générique épouse à merveille la préoccupation d’un public de plus en plus stimulé (explosion des chaînes de télévision, des radios, des sites internet, des blogs, des réseaux sociaux…). Bref, le générique est universel et représente la matrice inconsciente de notre nouvelle façon de consommer des images.

Le générique est passionnant car il peut prendre des formes multiples et introduire des œuvres aussi différentes qu’un jeu télévisé ou le plus grand long-métrage de tous les temps. Le générique atteint la quintessence de son utilisation avec la série télé, notamment dans les pays anglo-saxons, où cette petite séquence est passée de moment anodin à un pur moment audiovisuel. Dans ce contexte, celui d’un rendez-vous régulier entre un public et une œuvre, le générique doit déployer des trésors d’ingéniosité pour capter l’attention du public, lui envoyer le bon message pour le faire rester devant son écran.

« Les génériques sont essentiels pour donner l’ambiance d’un programme, le présenter à de nouveaux téléspectateurs, en suggérer la thématique principale. Ils doivent être évocateurs, présenter une histoire sans la raconter, vendre la qualité des acteurs, de la photo, de l’écriture, le tout sans utiliser, ou presque, ces éléments. »

David Simon, créateur de The Wire.

L’INTENTION

D’une manière ou d’une autre, les génériques font partie de notre culture intime. Mannix et son procédé de split-screen qui découpait l’écran du téléviseurcomme par magie, rythmé par son thème musical, pur chef-d’œuvre signé Lalo Schifrin, est sans doute un des meilleurs exemples de cet état de fait. Ce générique est emblématique car il met en valeur une série, somme toute classique, qu’on aurait oublié sans le brio de son générique. Notre émission entend montrer les milles visages du générique (Amicalement vôtre, Urgences, Dallas, Magnum …) du carton qu’on anime à la main aux joyaux esthétiques des séries du câble américain (Game of thrones, Boss, Six feet under, The wire, Mad Men …).

Musicale, curieuse et référencée, notre émission se penche sur l’une des séquences les plus sous-estimée de l’histoire de l’image animée : le générique.

Bref, avec plusieurs intervenants et en nous confrontant nous même à la fabrication d'un générique, nous vous proposons de mener l’enquête et de partir pendant 1h30 à la recherche du générique idéal.

« Fabriquer un générique, c’était comme fabriquer une affiche, condenser l’œuvre en un concept, une métaphore. Un contexte ou un personnage qu’il faut présenter. »

Saul Bass, concepteur de générique.

Merci à Eric neveux, compositeur et Etienne Robial, graphiste.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......