LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Hommage à Jean-Michel Thierry (1916-2011): Voyageur, historien et découvreur des mondes arméniens d'Anatolie. 

25 min
À retrouver dans l'émission

Page réalisée avec le concours de Sémiramis Ide

HOMMAGE À JEAN-MICHEL THIERRY (1916-2011)

Deux historiens, Anahide Ter Minassian et Patrick Donabédian, nous retracent le parcours de Jean-Michel Thierry, spécialiste de l'Arménie médiévale. Chirurgien de profession, Jean-Michel Thierry a découvert l'Anatolie et la Turquie orientale à la manière d'un grand voyageur. Il s'est orienté ensuite vers l'archéologie et l'histoire de l'Art. Ses recherches ont initié, sans conteste, un renouveau en Europe dans l'étude du patrimoine arménien des confins orientaux.

"L'ART ARMÉNIEN AU MOYEN-ÂGE" PAR JEAN-MICHEL THIERRY

Dans cet ouvrage, Jean-Michel Thierry fait un exposé de l'art arménien au Moyen-Âge
Dans cet ouvrage, Jean-Michel Thierry fait un exposé de l'art arménien au Moyen-Âge Crédits : J.M. Thierry

"Dès 1960 un bel article, bien documenté et illustré, sur la ville d’Ani, publié dans la revue Jardin des Arts et signé « M. et N. Thierry », montre que l’Arménie est bien présente dans son champ d’investigation. Un choix décisif pour J.M. Thierry, qui se consacrerait désormais en priorité à l’architecture et au décor sculpté des églises d’Arménie, tandis que Mme Thierry porterait davantage son attention sur les peintures murales des sanctuaires byzantins et géorgiens. Pour se doter des moyens nécessaires à la réalisation de ses objectifs, J.M. Thierry, va jusqu’à étudier la langue arménienne, surtout sa variante classique, le grabar, indispensable à la lecture des sources anciennes et au déchiffrement des nombreuses inscriptions gravées sur les murs des édifices. Mu par une profonde passion pour l’archéologie médiévale et plus généralement par une insatiable soif de connaissance, il était aussi le farouche partisan d’une objectivité extrême, d’un esprit critique sans cesse à l’affût, attitude parfois perçue comme déshumanisée et provocatrice. Fort d’une riche érudition et d’une grande familiarité avec le patrimoine arménien, il savait être très pédagogue, capable de longs exposés soigneusement construits et présentés sans notes. Il faisait preuve de générosité à l’égard des chercheurs avec lesquels il n’hésitait pas à partager connaissances et documents, notamment photographiques." Patrick Donabédian

BIBLIOGRAPHIE

  • THIERRY, Jean-Michel, L'art arménien au Moyen-Âge, Zodiaque, Paris, 2000

  • THIERRY, Jean-Michel, Monuments arméniens de Haute-Arménie, CNRS, 2001

  • THIERRY, Jean-Michel, Les Arts arméniens, Citadelles et Mazenod, Paris, 1987

  • THIERRY, Jean-Michel, Répertoire des monastères arméniens, Brepols, Turnhout, 1993

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......