LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'ange Raphaël à la cour des Moghols

24 min
À retrouver dans l'émission

Page réalisée avec le concours de Sémiramis Ide

L'ANGE RAPHAËL DANS L'INDE DES MOGHOLS

Jean Arakelian nous entraîne au coeur d'une miniature peinte par des artistes persans à la cour des Moghols de l'Inde, au XVIe siècle. Cette miniature représente l'ange Raphaël tel qu'il est décrit dans le livre de Tobit, une rencontre esthétique. Parcours personnel et initiatique, son voyage montre l'échange des cultures dans cet orient chrétien qu'il faut conjuguer au pluriel. Son expérience est celle de la vie et de la foi.

L'Archange Raphaël, appelé aussi l’ange de Tobie, du peintre Hossein Naqqâsh, Ecole moghole, vers 1590, Musée Guimet, Paris
L'Archange Raphaël, appelé aussi l’ange de Tobie, du peintre Hossein Naqqâsh, Ecole moghole, vers 1590, Musée Guimet, Paris

"En 1999, j’ai engagé une démarche personnelle, une quête qui m’a fait voyager du Proche-Orient jusqu’en Asie, du Liban au Japon. Je tenais à vérifier une vocation qui tournait autour de l’image, je m’ennuyais quelque peu en France et j’avais décidé de mettre ma foi en jeu, chercher pour trouver ce pour quoi j’étais appelé.

Arrivé au Liban je continue des études théologiques et j'entame un travail sur le thème du Passage notamment au travers du livre de Tobie qui est dans l’Ancien Testament. En le retravaillant, j’y ai découvert un moyen de voyager, puisque ce livre parle d’une mission se situant entre Ninive (Mossoul) et Raghès (Téhéran), en passant par Ecbatane dans le Nord-Ouest de l’Iran, pays dont la culture me fascine.

Plus tard, à Jérusalem, j’ai découvert un autre élément : une miniature peinte en Inde début XVIe siècle qui représente l’ange de Tobie. Cette rencontre fut déterminante pour moi. En effet, je me préparais à partir en Éthiopie, et voilà que cette rencontre m'ouvrit les portes d'une destination non prévue, l’Inde. Une expérience esthétique me montra le chemin jusqu'à Ecbatane. Il y a eu des miracles... Dans cette même ville, j’ai vécu une situation similaire à celle de Tobie, j’ai alors compris que j’étais allé au bout de cette quête... "

Jean Arakelian.

Autoportrait de Jean Arakelian
Autoportrait de Jean Arakelian
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......