LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Orientalisme, science et controverse : Abraham Ecchellensis (1605–1664) par Bernard Heyberger

29 min
À retrouver dans l'émission

Bernard Heyberger est professeur d’histoire moderne à l’université François-Rabelais (Tours) et directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études, section sciences religieuses (Paris). Il est directeur de l’Institut d’études de l’Islam et des Sociétés du monde Musulman à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS).

Orientalisme, science et controverse : Abraham Ecchellensis (1605–1664), Turnhout, Brépols, Bibliothèque de l’École des Hautes Études, 2010, 240 p.

L’islam et les Arabes chez un érudit maronite au service de l’Église catholique (Abraham Ecchellensis)

Expert en documents arabes dans la « République des Lettres », Abraham Ecchellensis se livre dans son oeuvre à un essai de synthèse caractéristique de son temps : il tente de concillier l’attente de connaissances des savants de son temps avec son engagement catholique et controversiste, et avec son identification, en tant que maronite, comme porte-parole de la culture arabe, y compris musulmane. Il fournit au public des traductions de textes philosophiques et scientifiques arabes musulmans qui lui paraissent participer d’une « sagesse » universelle. Mais une curiosité désintéressée pour l’islam ne peut s’afficher : elle doit prendre les formes de la controverse anti-protestante ou de l’apologie catholique. Chez Ecchellensis cette posture s’accompagne d’une expurgation de toute terminologie islamique dans la langue arabe, et d’un recours à la littérature arabe chrétienne élaboré aux premiers siècles de l’Hégire.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......