LE DIRECT

Casher ou pas casher ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Vous avez un peu oublié la polémique autour de la viande halal qui a surgi soudainement juste avant les élections présidentielles ? Ne vous inquiétez pas, nos politiques sont là pour vous la relancer tôt ou tard à nouveau. Les échéances électorales et la peur des autres ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Moi, je voudrai aujourd’hui regarder de l’autre coté des frontières a l’intérieur desquelles le débat se déroule généralement en France. Le débat qui se résume a une question simple : halal égal danger ou pas ?

Tout d’abord n’oublions pas que notre planète est la maison de 1, 6 milliards de musulmans. Beaucoup parmi eux veulent consommer halal. Et cela ne concerne pas que la viande. Il suffit de jeter un coup d’œil sur les nombreux sites d’e-commerce pour se rendre a l’évidence : la demande et donc l’offre est énorme en ce qui concerne, par exemple, toutes sortes de produits cosmétiques 100% halal. Selon les chiffres publiés par The Economist le marché de l’alimentation halal est estimé à 700 milliards de dollars étatsuniens.

Je sais qu’une solution pour la peau halal ne doit pas contenir d’alcool, mais je me suis demandé qui a l’autorité pour estampiller un produit avec un label « halal » et sur quels critères on se base dans chaque cas. Dans un pays musulman comme la Malaisie, par exemple, il existe un organisme, le Département pour le Développement Islamique, qui est responsable du maintien des standards halal partout. Si quelqu'un utilise l’appellation halal d’une manière illicite il va directement en prison.

Bon, là, c’est simple. Mais, d’une manière générale dans le monde, il n’y a pas un seul organisme de certification et il n’y pas des standards universels, un peu comme avec le bio. Certains autorisent l’étourdissement des bêtes avant l’abattage, les autres - pas du tout. Certains autorisent un petit pourcentage des ingrédients non-halal, les autres – pas du tout. Début 2013 McDonalds s’est vu accusé d’une publicité mensongère pour ses produits halal dans le Michigan, dans une région qui compte la plus importante population musulmane des Etats Unis. Des allégations que la compagnie nie. La compagnie a du payer pour s’arranger avec le plaignant.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......