LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

De l’extinction des espèces

6 min
À retrouver dans l'émission

« Adieu George ! » ont dit cet été, plein de tristesse, les amis, très nombreux autour du globe, de George le Solitaire.

La tortue mascotte des îles Galápagos est morte à un âge vénérable – estimé à 100 ans. Les responsables du parc national, où George vivait ces dernières années, ont précisé que la célèbre tortue serait autopsiée, pour déterminer les causes du décès, puis empaillée pour être conservée.

George n’a pas laissé de descendance - les tentatives pour le faire se reproduire avec des femelles génétiquement proches, venant de l’île voisine d’Espanola, sont restées vaines. Dommage pour la biodiversité, "El Solitario Jorge" était la dernière tortue géante de son espèce. Peut-être que George était homosexuel.

Mais il vivait dans un état de solitude absolu pour une autre raison très simple : les membres de sa tribu ont été mangés. Et cela depuis bien longtemps. Les baleiniers et les pirates utilisaient les tortues géantes des îles comme réserves de viande fraîche au XVIIIe siècle et XIXe siècle.

Et puis, il y a encore une raison expliquant sa solitude. Les premiers colons sur les îles ont apporté avec eux des rats, des chats et des chèvres, qui se sont vite multipliés et ont colonisé les îles à leur tour, créant des problèmes pour les espèces endogènes. Les chèvres, par exemple, ont mangé la végétation qui servait de déjeuner aux tortues..

Pour télécharger l'émission en mp3

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......