LE DIRECT

Hello Lénine

5 min
À retrouver dans l'émission

« Our Summer Romance », une chanson très populaire au Chili et dans quelques autres pays de l’Amérique du Sud à la fin des années 50. Elle a été enregistrée par un citoyen des Etats-Unis Dean Reed.

Il faut bien dire que c’est à peu prés le seul succès commercial que ce chanteur a eu tout au long de sa carrière. En revanche, on ne peut pas dire qu’il est un inconnu. Surtout à l’Est du continent européen. Car Dean Reed a fait exactement le contraire de ce que rêvait de faire plusieurs rockeurs du camp socialiste – a savoir d’y échapper. Non, lui, il s’est installé, à partir de 1973 en Allemagne de l’Est !

Du coup, à la question « pourquoi la télévision soviétique ne diffuse pas les chansons américaines ? » les responsables de la culture au pays de Lénine pourraient facilement répondre : « c’est totalement faux ! C’est vrai qu’on ne diffuse pas des pervers du genre Elvis Presley, mais on diffuse régulièrement Dean Reed ! »

Ah Dean Reed… Vous n’imaginez pas combien de frustrations ce nom évoque dans ma mémoire. Ceux qui ont eu la malchance de passer leur enfance dans le paradis communiste dans les années 70/80 se souviennent sans doute des heures passées devant le poste de télé la nuit du Nouvel An en attendant un miracle : et si une vraie chanson rock se faufilait entre des dizaines des numéros du cabaret socialiste inoffensif. Mais non, tous les ans le quota rock étranger était réservé à cet eternel Dean Reed !

C’est la haine de la politique du gouvernement des Etats-Unis au Viet Nam, ses convictions anticapitalistes, qui l’ont conduit de l’autre côté du mur de Berlin. Où il n’eut aucun problème à défendre une autre guerre, des soviétiques en Afghanistan, où il devint une vedette officielle, mais aussi un collaborateur de la Stasi et un accusateur public de Soljenitsyne.

Il avait un sacré sens de la mesure ce Dean Reed : il comparait Ronald Reagan avec Josef Staline…

Pour télécharger l'émission

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......