LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le droit du sang allemand

5 min
À retrouver dans l'émission

Imaginez que vous êtes nés, comme Haendel, a Halle. Et que vos parents sont britanniques. Vous avez droit d’avoir une double nationalité. Très bien. Mais si, par malchance, vous êtes nés des parents russes, turcs, bosniaques, afghans, chinois, etc. Là - non, entre l’âge de 18 et 23 ans vous devriez choisir une seule nationalité !

Pourtant à la naissance chaque enfant né en Allemagne est considéré comme allemand. C’est une innovation, introduit dans le droit allemand en 1999 par le gouvernement rouge-vert de l’époque.

Auparavant l’Allemagne appliquait le droit du sang. Les descendants des allemands qui se retrouvaient quelque part dans les steppes kazakhs avaient droit de revenir en Allemagne. En revanche, les enfants des turcs, par exemple, nés en Allemagne restaient turcs toute leurs vie. Un principe opposé donc a celui qu’on connait, par exemple, en France, le principe du droit du sol.

Vers la fin du siècle passé on a reformé la loi sur la nationalité. Mais pas jusqu’au bout. En quelques sortes, les deux principes ont été simplement mélangés. Cela a permit aux enfants des étrangers nés en Allemagne après 1990 de devenir automatiquement allemands, si l’un des parents réside en Allemagne depuis au moins de 8 ans. Mais…avant l’âge de 23 ans les enfants doivent faire le choix de la nationalité. Entre celle de leurs parents et celle acquise selon le principe du droit du sol...

Pour télécharger l'émission

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......