LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le modèle letton

5 min
À retrouver dans l'émission

fois membre de la zone euro, votre voix, la voix de la Lettonie, sera écoutée par vos collègues de la zone euro. Quelle leçon pourrait être tirée de l’expérience Lettone ? »

Un peu bizarre comme question dans l’ambiance actuelle, n’est pas ? Adopter la monnaie unique, si populaire il y a encore quelques années, mais aujourd’hui considérée par beaucoup comme la responsable des difficultés économiques actuelles ? Les pays qui l’a adoptée ne peut pas s’en débarrasser facilement, c’est trop couteux, mais l’adopter ? Pourquoi faire ?

Et puis parler d’une « leçon lettone » ? Mais ça va pas, non ? Il y a seulement trois ans le pays était au bord de la banqueroute !

Pourtant oui, il y a un mois, la Lettonie s’est déclarée prête à rejoindre la zone euro ! Et oui, la Lettonie a affiché en 2012 un taux de croissance de 5,1% - le plus fort parmi les pays de l’Union après un plongeon de l’économie de 18%, tout de même, en 2009. Les deux ingrédients qui permettent, donc, d’évoquer, après le modèle islandais la semaine passé, le modèle letton de sortie de crise.

Donc, suite au sauvetage du système bancaire exsangue en 2008, la Lettonie a perdu un cinquième de sa richesse économique. Que faire ? Le gouvernement aurait pu dévaluer la monnaie locale, le lats, pour relancer l’économie, mais il a choisi l’austérité.

L’économie lettone étant à la fois très petite et très ouverte, la dévaluation poserait des problèmes, c’est vrai. Les prix de l‘énergie, importé, flamberaient immédiatement et tout gain de compétitivité généré par la dévaluation serait très vite annulé par l’inflation.

Un prêt conjoint UE/FMI accordé en décembre 2008 pour un montant de 7,5 Mds € a évité une aggravation de la crise. Ce plan d’aide s’est achevé vite - en décembre 2011. Sur les 7,5 Mds € d’aide, la Lettonie n’aura finalement utilisé que 4,4 Mds €. Le FMI a annoncé l’intention de la Lettonie de lui rembourser les 714 millions de dollars restant, avant même l’échéance prévue de 2015. Cela était possible donc grâce aux mesures de l’austérité. Et quelle austérité ! Un tiers des emplois publics supprimés ! Des coupes dans les salaires du secteur public drastiques, de 20% à 40% ! Mais, au bout du compte, un résultat impressionnant : si en 2009, le déficit budgétaire courant atteignait encore 10% du PNB, il est de 1,4% aujourd’hui seulement ! On ne peut pas dire, donc, que dans le cas de Lettonie l’austérité, une vraie austérité, n’a pas marché....

pour télécharger l'émission

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......