LE DIRECT

Les collections privées

5 min
À retrouver dans l'émission

« J’ai du temps mais pas d’argent et personne à qui rendre visite ». Cette chanson du groupe russe Kino est un compagnon parfait des promeneurs solitaires pendant les weekends.

Un samedi après-midi, a Paris, en me retrouvant dans cette situation, j’ai sonne, a tout hasard, a la porte d’une vielle connaissance. Chez elle on écoute souvent les chansons de Kino. Surtout lorsque les portes de sa maison s’ouvrent devant les amateurs d’art. Car Paquita Escofet Miro, tel est son nom, est l’une de plus grand collectionneuse de l’art non-officiel soviétique, surtout russe et géorgien. Et Kino était un groupe d’artistes au sens large – sur ses murs on voit les tableaux peints par les membres du groupe.

Ce weekend je n’étais pas le seul à avoir eu l’heureuse idée de sonner à sa porte – le duplex de Paquita était plein de monde. Et pour cause, nous étions le jour de la nuit des musées, mais aussi au milieu de la première édition des « rencontres avec la création artistique russe » à Paris – une initiative du centre culturel russe en France. Paquita Escofet Miro a donc ouvert les portes de sa maison devant tous le monde pour montrer ses trésors, désormais catalogués dans un sacré pavé intitulé « Undergrounds, l’art soviétique et russe 1980-2010 ».

Elle est devenue collectionneuse par la force des circonstances. Ou plutôt par la force de l’amour. Car elle est tombé amoureuse de cet univers, plein de vie, plein de fraicheur, de l’underground artistique d’un pays autrement marqué plutôt par la grisaille ambiante. Les centaines de tableaux de sa collection sont donc une histoire d’amour. Une histoire privée. Une histoire qui n’est pas à vendre. Et qui ne se partageait pas avec tous. Mais aujourd’hui Paquita Escofet Miro ne veut plus que ces reliques de sa vie sommeillent tranquillement chez elle pour son propre plaisir. D’où cette ouverture. Pour quelques jours seulement. Et pour ceux qui connaissent l’adresse...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......