LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les frontières de la patrie serbe

5 min
À retrouver dans l'émission

Situé juste en face de la gare centrale, un nouveau monument, pourtant modeste, a suscité de vives polémiques à Belgrade. Deux planches en verre et en acier, sur lesquelles on peut lire une phrase assez longue : « aux victimes de la guerre et aux défenseurs de la patrie, 1990-1999 ». Lors de l’inauguration officielle du monument, le 24 mars, jour du début de l’opération de l’OTAN contre le régime de Milosevic en 1999, les discussions ont même pris des allures d’affrontement. Plusieurs personnes, qui se sont présentées comme des membres des familles des victimes, ont carrément empêché le Maire de la capitale et le Ministre de la Défense de déposer une gerbe au pied du monument. La raison est simple : la phrase sur le monument n’est pas assez longue et explicative. Pour les uns, il faudrait inscrire les noms de toutes les victimes et mettre une croix. Pour les autres, les libéraux serbes, il faudrait expliquer de quelle guerre ou de quelles guerres, au pluriel, il s’agit. Car, autrement, le monument met sur un pied d’égalité les victimes et les bourreaux.

Pour télécharger l'émission en mp3

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......