LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mississipi obèse

6 min
À retrouver dans l'émission

« L’Amérique, ta tête est trop grosse par ce que c’est ton ventre qui est trop gros », chantait le britannique Morrissey, résident de Los Angeles à l’époque de la guerre en Irak. Dix ans après le début de l’intervention des Etats-Unis on va se concentrer, si vous le voulez bien, sur la deuxième partie de cette phrase.

C’est un cliché, n’est-ce pas, de dire que l’obésité représente un enjeu de santé publique majeur aux États-Unis. Le nombre d’obèses a triplé aux États-Unis en 30 ans. Un adulte sur trois et 17% d’enfants sont aujourd’hui obèses. Mais voici quelques bonnes nouvelles.

La première dame des États-Unis, Michelle Obama, a lancé 28 février un nouveau programme visant à promouvoir les activités physiques à l’école. Très bien. Et puis, je regarde les statistiques new yorkaises sur les familles aux revenus les plus bas.

Parmi les enfants âgés de 3-4 ans, le pourcentage des hispaniques obèses est tombé de 24 à 19% entre 2003 et 2011. Parmi les enfants blancs ce chiffre est tombé de 11 à 9% Et parmi les enfants des noirs pauvres ce chiffre est passé de 17 à 15%. C’est, peut-être, le résultat d’une véritable croisade contre l’obésité qui a été lancé par le maire de New York, Michael Bloomberg ?

Les campagnes de sensibilisation, les pistes cyclables, les menus dans les cantines améliorés et puis l’idée d’interdire la vente de boissons sucrées et de sodas de plus d'un demi-litre dans les restaurants et les cinémas. Je vous ai déjà raconté un jour cette théorie que si les portions étaient plus petites, les gens consommeraient moins. Bloomberg est d’accord – si vous avez vraiment soif - achetez plutôt une deuxième boisson !

Sauf que cette idée n’a pas plu à un juge, qui a été saisi par la puissante Association des Boissons Américaines, représentant Coca Cola et autres géants des sodas. Mi-mars, quelques heures avant son entrée en vigueur, l'interdiction des boissons sucrées géantes a été jugée «arbitraire et capricieuse» par le juge qui l'a bloquée de «façon permanente». Michael Bloomberg promet de faire appel...

Pour télécharger l'émission

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......