LE DIRECT

Money Talks

5 min
À retrouver dans l'émission

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais l’argent nous parle, vraiment. Les billets de banques ou les pièces de monnaie communiquent des informations. Et cela depuis le début. Sur les toutes premières pièces connues, frappées en Turquie au septième siècle avant Jésus Christ, on voit la tête du lion – vraisemblablement le symbole royal. Puis est arrivée l’époque ou les dirigeants ont commencé à apparaître en personne, a coté de toutes sortes d’images symboliques et d’inscriptions en tous genres. Avant l’invention de l’imprimerie les pièces de monnaie étaient donc un moyen de communication gouvernementale. Chaque sujet avait dans sa poche l’image de son souverain. Mais les sujets sont capables de renverser le sens de cette communication. Cette idée a du inspirer le célèbre blogueur russe et l’un de principal opposants au régime poutinien en Russie d’aujourd’hui. L’été dernier, il a lancé une initiative : incitons les citoyens mecontents à tamponner les billets de 100 roubles d’une une inscription « Russie Unie, parti des voleurs et des menteurs ». Russie Unie étant le parti politique au pouvoir. Le calcul de Navalny était simple : si seulement 5000 personnes tamponnent seulement une centaine de billets, cela sera suffisant pour que le message atteigne, tôt ou tard, chaque citoyen de la Russie. Il n’est pas le seul, bien sur, a comprendre que le billet de banque est le moyen de communication le plus pratique. Regardez ce que fait le mouvement Occupy. Ces gens rajoutent sur les dollars des slogans dénonçant les inégalités des revenus. Regardez ce que font les sympathisants du mouvement chinois Falun Gong : ils protestent contre les répressions du gouvernement en s’exprimant aussi sur les bank-notes. Tout comme le faisaient les opposants iraniens lors des protestations de 2009. Chaque fois l’argent parlait à la place des autres medias, muets....

Pour télécharger l'émission

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......