LE DIRECT

Ni putes, ni soumises, ni…

5 min
À retrouver dans l'émission

Beaucoup de bruit a été fait autour de l’ouverture du bureau de « Femen France » dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris. Les sulfureuses féministes ukrainiennes traversent donc les frontières et conquièrent de nouveaux territoires en recrutant de nouvelles personnalités. Très bien ! On lit pas mal d’articles dans la presse française, soit élogieux quand il s’agit d’une presse engagée, évoquant « une nouvelle vague féministe » et défendant les militantes des causes justes : laïcité, parité, liberté, etc., soit étonnés, quand il s’agit de la presse à scandale, ah, dis donc, ces filles de l’Est, elles ont osé, etc. Le moment est venu d’essayer de dessiner les frontières du mouvement lui-même, pour tenter de comprendre s’il s’agit vraiment de féminisme, s’il s’agit d’une action politique. Et pour cela, il faut aller là où tout a commencé, en Ukraine

Pour télécharger l'émission en mp3

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......