LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nightclubbing

5 min
À retrouver dans l'émission

Des chiffres qui font froid dans le dos. Selon l’étude de la compagnie Mintel, un tiers des clubs de la capitale du Royaume-Uni a du fermer ses portes entre 2007 et 2012 ! Les raisons sont multiples. La crise économique, évidemment. Les jeunes boivent moins fréquemment et quand ils sortent ils préfèrent acheter d’abord de l’alcool au supermarché et le boire avant de sortir en boîte. Par conséquent, selon les statistiques d’une grande chaîne des boîtes de nuit, Luminar, le consommateur moyen ne boit désormais que 1,8 boisson a l’intérieur ! Le changement de la législation sur les bars anglais en 2005 – la libéralisation de l’ouverture des pubs après 23heures - a également joué un rôle dans cette affaire. Avant, les seuls endroits où on pouvait boire tard étaient les boîtes. A tout cela se rajoute un effet de chaîne. Dans une salle avec une centaine de personnes de moins que d’habitude, on ne se sent pas très confortable. Le clubbing est un mode de comportement extrêmement collectif ! Si les boîtes ne sont pas remplies, on n’a pas envie d’y rester et donc d’y revenir. Un cercle vicieux…Les stratégies de survie sont aussi multiples. Internet aide beaucoup. Les clubs recrutent des célébrités qui postent des annonces sur les réseaux sociaux. Les amis peuvent s’inscrire puis avoir un laissez-passer pour un prix réduit. Apres les soirées, une avalanche des photos inonde Facebook. Selon Luminar, cité par The Economist, 1,2 millions de personnes regardent ces photos de soirée chaque mois ! On sort, en quelque sorte, pour se faire prendre en photo puis la publier. Et puis les boites de nuit diversifient leur offre. Ils invitent, à côté des Dj traditionnels, de vrais musiciens, des comédiens, ils se transforment en restaurants pendant la journée…Mais le vrai problème néanmoins, disent les propriétaires déprimés, vient du fait que depuis plus de 10 ans on n’a pas vu émerger une nouvelle musique pop capable de relancer la mode de nightclubbing. Et là, ils n’y peuvent vraiment rien !

Pour télécharger l'émission en mp3

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......